Septembre 2010. Relecture mai 2014
Jean-Louis Swiners

UN TOP 70 D'INNOVATEURS
CRÉATIFS DE COMBAT

4. K-L

Septembre 2010
K
Kamen (Dean —), Deka Research
Kersauson (Olivier de —), Géronimo
Koons (Jeff —)
Krens (Thomas —), Fondation Guggenheim
Kutaragi (Ken —), Sony Playstation
 
L
Lagerfeld (Karl —), Chanel
Lafley (Alan —), Procter & Gamble
Laliberté (Guy —), Le Cirque du soleil et One Drop Foundation
Lasseter (John —), Pixar Animation Studios
Lauren (Ralph —), Ralph Lauren
Levchin (Max —), Paypal
Lazaridis (Mike —) et Jim Balsillie, Research in Motion (RIM),
Lemarchand (François —), Nature et Découvertes
Levinson (Arthur —), Genetech
Lieberfarb (Warren —) et Koji Hase (le DVD)
Lin (George —), Pacific Cycles
Lutz ( …… ), Chrysler, General Motors

K

Jean-Louis Swiners. Le 14 septembre 2010
KAMEN (Dean —),
Deka Resarch

« You have teenagers thinking they're going to make millions as NBA stars when that's not realistic for even one percent of them. Becoming a scientist or engineer is.»

L'inventeur milliardiaire
             
•   AutoSyringe   Dean_Kamen   Beechcraft Premier
Dean Kamen, jeune
L'Auto Syringe à insuline
Dean Kamen
Un de ses deux Beechcraft Premier.
Il les pilote lui-même
         
Dean Kamen   Kamen Island   Kamen Stonenhedge HeDGe
Son île, au large de New York
Sa maison sur son île
« Son » Stonehedge

DEKA Research & Development, l'Iboot et son application grand public : le Segway
             
iboot   •   Segway Iboot   Segway
L'iBoot
Dean Kamen sur son iBoot
faisant du lobbying
auprès de Bill Clinton
         
•   Patrouille de police   SEgway Centaur
Jardin des Tuileries
Segway Polo
Segway Centaur
         
••   ••   ••
Visuel
Centaur avec des Tweel de Michelin
Visuel
             
Code_Name_ Ginger   Segway Polo   ••   ••
Code Name Ginger
Segway Polo
Visuel
Visuel

 

La bionique
             
Bras_artificiel   ••   •   ••
Le bras artificiel
Visuel
Visuel
Visuel

Le moteur Stirling
         
Brevet StIrling   ••   ••
Brevet Stirling
Le scooter
Visuel

FIRST


Dean KAMEN

Dean L. Kamen (born 5 April 1951) is an American entrepreneur and inventor from New Hampshire.
Born in Rockville Centre, New York, he attended Worcester Polytechnic Institute, but dropped out before graduating. His father was Jack Kamen, an illustrator of Mad Magazine, Weird Science and other EC Comics.
Inventions
Kamen is best known for inventing the product that eventually became known as the Segway PT, an electric, self-balancing human transporter with a complex, computer-controlled gyroscopic stabilization and control system. The device balances on two parallel wheels and is controlled by moving body weight. The machine's development was the object of much speculation and hype after segments of a book quoting Steve Jobs and other notable IT visionaries espousing its society-revolutionizing potential were leaked in December 2001.

Kamen has worked extensively on a project involving Stirling engine designs, attempting to create two machines; one that would generate power and one that would serve as a water purification system. He hopes the project will help improve living standards in developing countries. Kamen has a patent issued on his water purifier, U.S. Patent 7,340,879, and other patents pending. Kamen claims that his company DEKA is now working on solar power inventions.
Kamen is also the co-inventor of a compressed-air-powered device which would launch a human into the air in order to quickly launch SWAT teams or other emergency workers to the roofs of tall, inaccessible buildings.
However, Kamen was already a successful and wealthy inventor, after inventing the AutoSyringe, a new type of mobile dialysis system for medical applications, the first insulin pump, and an all-terrain electric wheelchair known as the iBOT, using many of the same gyroscopic balancing technologies that later made their way into the Segway.
FIRST
In 1989, Kamen founded FIRST (For Inspiration and Recognition of Science and Technology), a robotics competition for high school students. In 2005, it held over 30 regional competitions and one international competition. In 2007, 37 competitions were held in places across the world such as Israel, Brazil, Canada, and the United States. In 2009, the First Open Arab Robotics Competition was held at Dead Sea, Jordan. Kamen remains the driving force behind the organization, providing over 2,500 high schools with the tools needed to learn valuable engineering skills.[citation needed] FIRST has gained a great deal of publicity from companies such as Autodesk, BAE Systems, Bausch and Lomb, CNN, General Motors, Google, Microsoft, Coca-Cola, Boston Gears, Motorola, Delphi, Kodak, Johnson and Johnson, Xerox, Harris, Underwriter's Laboratories, Microchip, and Caterpillar as well as many Universities and colleges.
FIRST has many competitions, including the JFLL (Junior FIRST Lego League) and the FLL (FIRST Lego League) for younger students, and the FTC (FIRST Tech Challenge) and the FRC (FIRST Robotics Competition) for high school aged students.
Awards
During his career Kamen has won numerous awards.
He was elected to the National Academy of Engineering in 1997 for his biomedical devices and for making engineering more popular among high school students.
In 1999 he was awarded the 5th Annual Heinz Award in Technology, the Economy and Employment, and in 2000 received the National Medal of Technology from then President Clinton for inventions that have advanced medical care worldwide.
In April 2002, Kamen was awarded the Lemelson-MIT Prize for inventors, for his invention of the Segway and of an infusion pump for diabetics.

 


In 2003 his "Project Slingshot," a cheap portable water purification system, was named a runner-up for "coolest invention of 2003" by Time magazine.
In 2005 he was inducted into the National Inventors Hall of Fame for his invention of the AutoSyringe. In 2006 Kamen was awarded the Global Humanitarian Action Award by the United Nations. Kamen received an honorary "Doctor of Engineering " degree from Kettering University in 2001, an honorary "Doctor of Science" degree from the University of Arizona on May 16, 2009, and an honorary doctorate from the Wentworth Institute of Technology when he spoke at the college's centennial celebration in 2004, and other honorary doctorates from Bates College in 2007, the Georgia Institute of Technology in 2008, the Illinois Institute of Technology in 2008 and Plymouth State University in May 2008. Kamen, "One of the world's most prominent and prolific inventors", received the prestigious Stevens Honor Award on Nov. 6, 2009, given by the Stevens Institute of Technology and the Stevens Alumni Association.
Personal life
His primary residence is a hexagonal, shed style mansion he has dubbed Westwind located in Bedford, New Hampshire, just outside of the larger city of Manchester. The house has at least four different levels and is very eclectically conceived, with such things as hallways resembling mine shafts, 1960s novelty furniture, a collection of vintage wheelchairs, spiral staircases and secret passages, an observation tower, a torture chamber, a fully equipped machine shop, and a huge cast-iron steam engine which once belonged to Henry Ford built into the center atrium of the house (which is actually small in comparison), which Kamen has had converted into a Stirling engine-powered kinetic sculpture.
Also on the property there is a softball field regularly used by the local police force. Kamen owns two helicopters, which he regularly uses to commute to work, and has a hangar built into the house as well.
He is the main subject of Code Name Ginger : the Story Behind Segway and Dean Kamen's Quest to Invent a New World, a nonfiction narrative book by journalist Steve Kemper published by Harvard Business School Press in 2003 (in paperback as Reinventing the Wheel).
During 2007 at the FIRST Robotics competition held in Atlanta, Georgia, YouTube (which sponsors FIRST) co-founder Chad Hurley announced a competition for the teams to create a video in which they would describe what it takes to start a FIRST robotics team in an imaginative way. The prize for the winning team was a visit and guided tour of Dean Kamen's house and property.
His company, DEKA, annually creates intricate mechanical presents for him. Recently, the company created a robotic chess player, which is a mechanical arm attached to a chess board, as well as a vintage-looking computer with antique wood, and a converted typewriter as a keyboard.
In addition, DEKA has recently received funding from DARPA to work on a brain-controlled prosthetic limb called the Luke Arm
Dean Kamen owns and pilots two Raytheon 390 Beechcraft Premier I jets.

 
   
Nov. 2009

Segway PT

Le Segway PT, ou Segway TP en français, pour Transporteur Personnel Segway® (anciennement appelé Segway HT pour Segway® Human Transporter ) est un gyropode, moyen de transport électrique monoplace mis au point par Dean Kamen.
L'utilisateur est debout et n'a pas besoin de poser le pied par terre ni pour trouver son équilibre ni pour avancer. C'est le premier moyen de transport à deux roues qui a une stabilisation dynamique, assurée par un système d'asservissement des roues grâce à des capteurs d'inclinaison (appelés gyroscopes). Il se positionne sur un marché où se situent déjà la trottinette comme la bicyclette (dans leurs versions électriques) mais y ajoute des fonctionnalités uniques pour un moyen de transport à deux roues :
Marche avant et marche arrière ;
Rotation sur place (rayon de braquage nul) ;
Garde l'équilibre sur place.
Pour le piloter, il faut incliner le corps dans la direction voulue : en avant ou en arrière pour avancer ou reculer ; à droite ou à gauche en gardant bien le guidon aligné avec son corps pour tourner.

  Il fonctionne suivant le principe du pendule inversé, l'homme étant le pendule. Les gyroscopes de la centrale inertielle (BSA) détectent l'inclinaison (le tangage) et l'accélération de la plateforme quand l'utilisateur se penche en avant ou en arrière, et les ordinateurs (CU Boards) renvoient une information de correction aux deux moteurs (un pour chaque roue). L'inclinaison qui est aussitôt corrigée et limitée par l'accélération des roues a pour effet d'annuler la perte d'équilibre et d'engendrer le mouvement.
Il est actuellement principalement utilisé pour :
les visites guidées accompagnées ;
le déplacement en ville ;
les personnes ayant une mobilité réduite, pouvant se tenir debout et ne désirant pas se déplacer en chaise roulante ;
les professionnels de la logistique qui se déplacent sur site fermé ;
les professionnels de la sécurité en patrouille sur espaces piétons ;
les professionnels de la communication qui en font des affichages publicitaires.
 
   
Nov. 2009   


 
KERSAUSON (Olivier —),
Géronimo
             
Olivier de Kersauson   Geronimo   Géronimo GoldenGate    
L' « amiral »
Géronimo
Yokohama-San Francisco
           
 
o
      
Pour mémoire. Wikipédia    
Il a commencé à naviguer près de Morlaix. Adolescent, il navigue à La Trinité en barrant Le Cambronne de Jean-Marie Le Pen.
En 1967, il effectue son service militaire dans la marine où il est affecté sur la goélette Pen Duick 3 à la demande d'Éric Tabarly, qu'il considèrera par la suite comme son « maître ». Dès lors, il devient l’un des équipiers favoris de Tabarly et en devient même le second sur plusieurs Pen Duick. Apprécié pour « sa force digne d’Hercule, son engagement et son humour » selon Tabarly.
Il restera aux côtés d’Éric Tabarly jusqu’en 1974.
Il commence ensuite une carrière indépendamment de Tabarly avec des bons résultats lors de la Route du Rhum 1978 (4e sur Kriter IV) ou d'autres course.
 
Il se lance dans l'aventure des multicoques dans les années 80.
En 1986, il fait construire son premier trimaran de 23m, le Poulain (chantier CDK), qui deviendra Un Autre Regard, puis Charal, un trimaran de 27m en 1992, rebaptisé Lyonnaise des Eaux-Dumez avec lequel il s'engage dans le Trophée Jules Verne en 1994. Avec Sport Elec il reprend le trophée à Peter Blake et le conservera pendant cinq ans.
Avec Géronimo, un trimaran géant de 34m baptisé en 2001, il fera notamment trois tentatives consécutives avant de battre une nouvelle fois le record du Trophée Jules Verne en 2004 ainsi que de nombreuses courses dans le Pacifique.


Novembre 2009
KOONS (Jeff —)
             
Jeff_koons   Son chien   Son homard    
Son lapin et son homard
Venise
Palais de Versailles
 
         
Son coeur   •   Yacht
Son Purple Heart
Rabbitt
Le yacht Guilty du milliardaire grec Dakis Joannou ………
Nov. 2009
 
o
      
Pour mémoire. Wikipédia

Après avoir été longtemps trader à Wall Street, Jeff Koons se lance dans l'art « en tant que vecteur privilégié de merchandising ».
Ses œuvres sont réalisées dans un atelier, situé à Chelsea, près de New York, avec plus de 100 assistants. Il ne réalise aucune œuvre lui-même mais impulse des idées qu'il fait exécuter par ses collaborateurs professionnels.
Son Inflatable Rabbit, lapin gonflable réalisé en inox en 1986, et ses Balloon Dogs sont aujourd'hui reconnus par les plus grands collectionneurs, dont François Pinault, comme des œuvres emblématiques de la fin du xxe siècle. L'art de Jeff Koons peut être considéré comme le point de rencontre entre plusieurs concepts : les ready-mades de Marcel Duchamp, les objets du quotidien démesurés de Claes Oldenburg et le Pop Art d'Andy Warhol ; l'artisanat d'art et l'imagerie populaire. L'iconographie qu'il utilise est un catalogue de la culture populaire, non seulement américaine mais aussi mondiale.
Il s'approprie des objets et essaie de comprendre « pourquoi et comment des produits de consommation peuvent être glorifiés ». Tout au long de sa carrière, il a utilisé toutes sortes d'articles populaires, d'abord des aspirateurs et des ustensiles électroménagers enfermés dans des caisses de plexiglas et éclairés de néons, puis des ballons de basket en suspension dans des aquariums (grâce à l'aide du Dr. Richard Feynman, Prix Nobel de Physique), puis des bibelots rococo, des souvenirs de bazar (lapins gonflables, bergères ou petits cochons en sucre, Michael Jackson en porcelaine.), enfin et surtout des jouets et des objets intimement liés à l'enfance.
En 1991 Koons se marie avec l'actrice porno Ilona Anna Staller, dite Cicciolina, avec qui il fait des œuvres provocatrices qui le rendent célèbre auprès du grand public. Le couple divorce en 1994, deux ans après la naissance de leur fils Ludwig. La séparation a été empoisonnée par de longues batailles juridiques, concernant notamment la garde de l'enfant, initialement donnée à Koons et plus tard transférée à la mère.

  Analyse de l’œuvre
Pour certains, « il est l'un des rares à avoir su dégager l'essentiel des courants avant-gardistes du siècle, notamment le pop art » mais c'est surtout un artiste cultivant le kitsch très apprécié par des milliardaires nouveau-riches — c'était l'artiste favori du grand financier et escroc américain Bernard Madoff — mais beaucoup moins par la critique. Il reprend ainsi, en les transformant, les figures de la culture américaine : Popeye, Hulk, Michael Jackson...
Jeff Koons utilise plusieurs techniques artistiques : l'installation, la photographie, la peinture, la sculpture sur tous matériaux (bois, marbre, verre, inox) jusqu'à la création assistée par ordinateur, sa technique de prédilection pour les peintures, qui sont ensuite mise en forme sur toile par ses assistants. Jeff Koons essaie de faire de l'art pour le plus grand nombre. Il travaille toujours avec le souci de « traiter de choses avec lesquelles tout le monde peut créer un lien ». Malgré la simplicité apparente de ses œuvres, Koons y met le plus grand soin, ses Balloon Dogs par exemple prenant en compte les moindre plissements du ballon. Le temps de production d'une sculpture serait de près de trois ans.
L'une de ses dernières créations, Split-Rocker, est une sculpture réalisée avec plus de 100 000 fleurs. Elle représente pour une moitié un Dino, pour une moitié un Pony, tous deux issus de l'imagerie de l'enfance. Elle a été acquise par François Pinault en 2001.
2009.
Versailles : 17 œuvres emblématiques de l'artiste prennent place dans les appartements et les jardins du Château de Versailles, du 10 septembre au 4 janvier 2009. Sujette à beaucoup de controverses et de scandales divers, un descendant de Louis XIV, Charles-Emmanuel de Bourbon-Parme, intenta même un procès pour faire interdire cette exposition mais fut débouté par la justice.
Cote
Jeff Koons a été quelques mois l'artiste vivant vendu le plus cher aux enchères avec Balloon Flower (Magenta) vendu 12 921 250 £ (soit 16 343 000 € avec les frais de vente) par Christie's à Londres le 30 juin 20083, détrôné quelques mois plus tard par Lucian Freud. Il est actuellement classé 54e artiste en produits de vente aux enchères pour l'année 2008.
   
Nov. 2009

 
 
 KRENS (Thomas —),
Fondation Guggenheim
         
Thomas Krens   Gugenheim New York   Musée Guggenheim Bilbao
Thomas Krens
Guggenheim New York
Bilbao
 
             
Osez   •   Musee Guggenheim d'Abu Dhabi   •
Osez de Schmetterer
Las Vegas,
L'Art de la moto
Abu Dhabi
 
 
o
      
Fondation Guggenheim. Wikipédia
     
     

 
Novembre 2009
 KUTARAGI ( Ken —),
Sony Computer Entertainment, Inc. (SECI)
             
Ken Kutaragi   •   •   •
Ken Kutaragi
PlayStation 1, 1994
PlayStation 2
PlayStation 3
 
Tags : appui de la direction générale, expérimentation en cachette, innovation ascendante
 
o
      
Pour mémoire (Wikipédia)
Ken Kutaragi    

Ken Kutaragi (né le 8 août 1950 à Tokyo - ) est un ingénieur et homme d'affaire japonais.
Entré chez Sony en 1975, il est considéré comme le père de la PlayStation, et de ses « petites sœurs ». Il fut le PDG de Sony Computer Entertainment (SCE) entre 1997 et 2007.
Première apparition dans le jeu vidéo
C'est vers la fin des années 1980, alors qu'il regardait sa fille jouer à la Famicom de Nintendo, que Ken Kutaragi réalisa le potentiel du jeu vidéo. Mais à cette époque, les cadres de Sony ne portaient aucun intérêt particulier pour les jeux vidéo, qui n'étaient sans doute pas suffisamment rentables. Ainsi quand Nintendo exprima le besoin d'un nouveau gestionnaire sonore pour sa future console 16 bits, Kutaragi accepta immédiatement le « défi ». Travaillant dans le secret, il conçu alors le SPC700, qui est alors pour son époque un véritable bijou de technologie qui permit à la Super Famicom de surpasser la Megadrive de Sega en matière de son. Mais quand ils l'ont découvert, les cadres de Sony furent furieux. C'est avec l'aide du président de Sony, Norio Ohga, que Kutaragi pu finir son projet et garder son travail.

 
 

Mais l'histoire entre la Super Famicom et Ken Kutaragi ne se finit pas là. Car Nintendo souhaitait ajouter à sa Super Famicom un support CD, et se tourna alors vers Sony, qui, avec Philips, était l'inventeur de ce support. Kutaragi arriva à persuader Sony de participer à ce projet de CD avec Nintendo. En dépit d'être considéré comme un jeu risqué par d'autres cadres de Sony, Kutaragi eu de nouveau l'appui du Président Norio Ohga. Mais alors que le projet « PlayStation » était lancé, Nintendo se tourna sans prévenir vers Philips, qui refuse immédiatement. Nintendo décida alors d'annuler le projet du CD. Kutaragi, lui, ne souhaitant pas abandonner la PlayStation, décida d'en faire une console 32 bits avec comme support le CD-ROM.
C'est ainsi que Sony entra dans le marché du jeu vidéo.
Il est devenu PDG de Sony Computer Entertainment le 15 avril 1997.
Départ du poste de PDG de SCEI
Le papa de la marque PlayStation met fin à ses fonctions de PDG le 19 juin 2007. Sony lui reproche le manque d'innovations apportées à la PlayStation 3 ainsi que les coûts très élevés et les retards de production de cette machine. Toutefois il reste membre du conseil d'administration de SCEI à titre honorifique.

 
o
La Sony PlayStation    

Les premières conceptions de la PlayStation remontent à 1986. Nintendo avait travaillé sur le support des disquettes avec la Famicom, mais des problèmes sont survenus. Sa nature magnétique réinscriptible pouvait facilement être effacée (provoquant ainsi une baisse conséquente de la durabilité), et les disques étaient exposés au danger du piratage. Par conséquent, quand les détails du CDROM/XA (une extension du format CD-ROM qui combine des formats audio compressées et des données visuelles, leur permettant d'y accéder simultanément) sont apparus, Nintendo fut intéressé. Le CDROM/XA fut développé simultanément par Sony et Philips. Nintendo a demandé à Sony de développer un module additionnel pour CD-ROM, sous le nom de SNES-CD. Un accord fut signé, et le travail commença. Le choix de Sony par Nintendo était dû à une personne : Ken Kutaragi, la personne qui allait bientôt être appelée Le Père de la PlayStation, qui a vendu à Nintendo le processeur Sony SPC-700 qui permettait une synthèse du son ADPCM 8 canaux dans la Super Famicom/Super Nintendo, et cette dernière démontra grâce à ce processeur des capacités audio impressionnantes pour l'époque.
Sony planifia aussi le développement d'une console sous son propre nom mais compatible avec Nintendo, consistant en un système de loisir permettant de jouer à la Super Nintendo à la fois avec les cartouches et aussi avec un nouveau format CD que Sony voulait créer. Ce serait le format utilisé dans les disques SNES-CD, permettant à Sony d'intégrer le marché du jeu vidéo, au détriment de la domination de Nintendo.
En 1989, le SNES-CD était sur le point d'être annoncé à la CES (Consumer Electronics Show) de juin. Cependant, quand le président de Nintendo, Hiroshi Yamauchi, lu le contrat original de 1988 entre Sony et Nintendo, réalisa que l'accord passé accordait à Sony la possession de tous jeux sur le format SNES-CD. Yamauchi était furieux ; considérant le contrat totalement inacceptable, il a secrètement annulé tous les plans de l'association entre Sony et Nintendo pour le SNES-CD. En effet, au lieu d'annoncer leur association le jour de son keynote à la CES, le directeur de la filiale americaine de Nintendo, Howard Lincoln, est monté sur la scène et révéla qu'ils étaient maintenant en partenariat avec Philips, et qu'il était prévu que tout le travail commun entre Nintendo et Sony allait être abandonné. Lincoln et Minoru Arakawa se sont rendus au siège de Philips en Europe, sans en informer Sony, et ont formé une alliance d'une nature totalement différente : une alliance qui donnerait le pouvoir total à Nintendo sur ses licences sur les machines de Philips.

L'annonce faite à la CES fut un véritable choc. Non seulement c'était une énorme surprise (Sony avait juste décidé, la nuit précédente, du nom du projet commun sous la marque Play Station), mais cela a été perçu par beaucoup dans la communauté des affaires japonaises comme une trahison fatale : une compagnie japonaise snobant une autre compagnie japonaise en faveur d'une firme européenne était absolument impensable.

 
  Après l'effondrement du projet commun, Sony pensa stopper les recherches, mais finalement, la compagnie décida de réutiliser tout ce qui avait été développé en commun avec Nintendo pour en faire une console à part entière.
Cette décision motiva Nintendo à poursuivre Sony pour rupture de contrat devant la cour fédérale des États-Unis, et tenta d'obtenir une interdiction de commercialisation de la Play Station, avec comme argumentation que Nintendo possédait les droits du nom. Le juge fédéral a finalement refusé l'interdiction. Ainsi, en octobre 1991, le premier modèle de la nouvelle Sony Play Station a été révélé ; en théorie, environ 200 machines de ce type furent seulement produites.
À la fin de l'année 1992, Sony et Nintendo trouvèrent un accord pour que la Sony PlayStation puisse avoir une connectique spécifique pour les jeux SNES, mais Nintendo voulut garder les droits de ses jeux pour garder les profits issus de leur ventes. Cependant, à ce moment-là, Sony réalisa que la technologie de la SNES commençait à montrer ses limites, et que la nouvelle génération de consoles était sur le point de voir le jour : les travaux commencèrent début 1993 pour renouveler le concept de la Play Station pour cibler la nouvelle génération de logiciels et de matériel ; en conséquence, le port SNES fut retiré, l'espace entre les deux mots fut enlevé, et la PlayStation était née.
Le logo PlayStation a été créé par Manabu Sakamoto, qui a aussi dessiné le logo des ordinateurs Sony VAIO.
Lancement
Le PlayStation est lancée au Japon le 3 décembre 1994, le 9 septembre 1995 aux États-Unis, le 29 septembre 1995 en Europe, et en Océanie en novembre 1995. En Amérique, Sony profita d'un lancement réussi avec des titres de tous les genres mais pas forcément de grande qualité comme Battle Arena Toshinden, Twisted Metal, Warhawk, Philosoma, Wipeout et Ridge Racer. Presque tous les titres de lancement de Sony et Namco ont donné lieu à des suites.
Au lancement, la console est proposée à 299 $7 aux États-Unis (un prix atteint par sa successeur) et 2099 FF (320€) en France.
Production
102.49 millions d'exemplaires de PlayStation ont été distribué en mars 2007. La barre symbolique des 100 millions d'unités est franchie en mai 2004, neuf années et six mois après le lancement de la console. C'est alors un record dans l'histoire de consoles de salon (la PlayStation 2 fera mieux ensuite). La console est commercialisée dans plus de 120 pays et régions à travers le monde. Les chiffres se répartissent comme suit selon les régions : 20.72 millions au Japon (et Asie), 39.67 millions en Amérique du Nord et 39.61 millions en Europe (et autres régions PAL).
L'arrêt de la production de la console est annoncé le 23 mars 2006, à sa onzième année (sa longévité est l'une des plus importantes avec l'Atari 2600 et la NES).
 

 

L


Jean-Louis Swiners. Le 15 septembre 2010
 LAGERFELD (Karl —)
Chanel
             
Karl Lagerfeld   Karl_Lagerfeld   Karl Lagerfeld   Karl Lagerfeld
Karl
             
Karl Lagerfeld   Karl Lagerfeld   Karl Lagerfeld
             
•   •   •   Karl_lagefeld
Coco Chanel
La montre Chanel
Le sac Chanel
Karl et ses props
Divers : 60 iPod, 20 000 livres
             
Tag : polymathisme          
 
o
Pour mémoire (Wikipédia)
Karl Lagerfeld
Né à Hambourg en 1933. En 1954, il vient travailler à Paris et simplifie alors son nom en supprimant le «  t » final. Il remporte le premier prix du concours du Secrétariat international de la laine organisé par la marque Woolmark ex-æquo avec Yves Saint-Laurent. Pierre Balmain qui fait partie du jury le remarque et le recrute comme assistant de 1955 à 1962.
De Pierre Balmain à Fendi
En 1959, il est nommé directeur artistique chez Jean Patou. Peu de temps après, il choisit de mener une carrière de styliste indépendant et de créer des collections de mode successivement pour la France, l'Italie, l'Allemagne et le Japon.
En 1963, il crée et dessine le prêt-à-porter et les accessoires de la marque de mode Chloé durant vingt années jusqu'en 1983.
En 1965, il travaille également pour la maison Italienne Fendi de Rome dont il invente le célèbre logo.
Chanel
En 1983, il est nommé directeur artistique pour l'ensemble des collections haute couture, prêt-à-porter et accessoires de la maison Chanel pour lesquels il dispose des pleins pouvoirs.
Il a à cœur de perpétuer l’esprit de Coco Chanel disparue en 1971. Dans les années 1980, il choisit le mannequin Inès de la Fressange comme égérie pour réincarner l'image de Chanel. Elle est le premier mannequin à signer un contrat d'exclusivité avec une maison de haute couture et la première à devenir une star très médiatisée et populaire de l'histoire de la mode. Son esthétique est basée avant tout sur des contrastes noir/blanc, qui sont également les couleurs à la base du style Chanel.
De Chloé à H&M
En 1984, il crée avec un succès relatif, sa propre maison de prêt-à-porter, la marque " Karl Lagerfeld " au 144 avenue des Champs-Élysées.
En 1991, il est à nouveau nommé directeur artistique chez Chloé pour redorer la marque en plein déclin.
En 1998, il ouvre la Lagerfeld Gallery, rue de Seine, vouée à la photographie avec en sous-sol une collection dessiné par lui et fabriquée en Allemagne.
En 2000, voulant retrouver sa taille de jeune homme pour entrer dans les vêtements très cintrés que Hedi Slimane crée alors pour Dior Homme, il entreprend sous la direction du Dr Jean-Claude Houdret un régime draconien qui lui fera perdre 42 kilos en treize mois. Ils en tireront un livre best-seller, "Le Meilleur des régimes"
  En 2004, il crée une collection de prêt-à-porter exclusive de 30 vêtements pour H&M. Dans certaines boutiques, sa collection est vendue en quelques minutes : c'est un événement.
Au fil de sa carrière, le styliste a également signé plusieurs costumes pour le monde de l’art : opéra (Scala de Milan, opéra de Florence, ballets de Monte-Carlo), mais aussi cinéma : on lui doit les tenues extravagantes du film Talons aiguilles de Pedro Almodóvar ou celles de Callas Forever de Franco Zeffirelli.
En 2007, Karl Lagerfeld signe une nouvelle ligne K par Karl. Cette collection décline l'esprit Denim chic dans des allures urbaines.
À côté de la haute couture
En 2004, il dessine pour la Maison Chanel les deux timbres de Saint-Valentin émis par La Poste française (timbre Saint Valentin Chanel 0,50 € et timbre Saint Valentin Chanel 0,75 €).
En 2005, il est un personnage secondaire du livre La Possibilité d'une Île, de l'écrivain français Michel Houellebecq.
En 2006, il joue son propre rôle dans le film "La Doublure" de Francis Veber.
Il a accepté d'être l'animateur de la station de radio « K109 The Studio » sous le nom de DJ Karl sur la bande son du jeu vidéo Grand Theft Auto IV sorti en 2008.
Toujours en 2008, il pose sur une publicité pour la Sécurité routière, portant un gilet réfléchissant sur son costume, au bord d'une route, avec pour slogan : « C'est jaune, c'est moche, ça ne va avec rien, mais ça peut vous sauver la vie. »
Karl Lagerfeld et la photographie
En plus d'être couturier, Karl Lagerfeld, qui se dit « dilettante professionnel », crée également dans le domaine de la photographie. Il publie de nombreux livres de photographie, toujours édités chez l'éditeur allemand Gerhard Steidl. L'architecture, le corps humain et l'univers du luxe sont des thèmes chers au photographe. Il est par ailleurs propriétaire de la Librairie 7L et d'une maison d'édition du même nom au 7, rue de Lille dans le 7e arrondissement de Paris

Jean-Louis Swiners. Le 14 septembre 2010
 LALIBERTÉ (Guy —)
Le Cirque du soleil
             
GuY Laliberté   Le Cirque du soleil   Pirouette    
Guy Laliberté
Le chapiteau permanent à Montréal
Piretuas Millionarias…
 
 
Cirque Contemporain vs. Cirque traditionnel
Les cirques contemporains : Pas d'animaux (pas de ménagerie), pas de haute voltige, etc. Le Cirque Plume (France) (1984). Un thème central

             
••
•
•
•
Le Cirque Réinventé
Numéro # 1
Numéro # 2
Numéro # 3
             
Cirque_du_Soleil
Guy_Laliberte
Le_Matin_du_8e_Jour
Stratégie_Ocean_Bleu
(……)
(……)
Le Matin du 8e Jour
« Tous les chemins mènent aux centres », p. 157-166…
Stratégie Océan Bleu
(200 …)
             
Guy Laliberté   •   Station Spatiale   Guy Laliberté
Le joueur de poker
One Drop Foundation
La Station Spatiale Internationale
Entrainement
 
             
Soyouz   Guy_LaLiberte      
À  l'arrivée
Soyouz
Départ dans l'espace pour faire un spectacle de clown
à bord de l'ISS au profit de sa fondation One Drop
Retour
 
             
••
•
•
•
Canevas strategique
Numéro # 1
Numéro # 2
Numéro # 3

 

 
Pour mémoire (Wikipédia)
      
Guy Laliberté    

Guy Laliberté (Québec, Canada 1959) est un accordéoniste, joueur de poker, échassier, cracheur de feu et homme d'affaires québécois. Il est le fondateur et le chef de la direction du Cirque du Soleil dont il détient 80 % des actions.
Il est le père de 5 enfants.
Sa fortune s'élève à 2,5 milliards $, ce qui le classe au 261e rang des personnes les plus riches de la planète, d'après le magazine Forbes.
Il quitte la maison à l'âge de 14 ans et parcourt les rues du Québec et de l'Europe, faisant étalage de ses talents d'accordéoniste et de cracheur de feu.
Il a été candidat aux élections fédérales de 1980 en vue d'entrer au parlement canadien sous la bannière du parti rhinocéros sous le nom de Guy Pantoufle Laliberté.
Il crée le Cirque du Soleil en 1984 et a été depuis ce moment le guide de l'équipe de conception pour la création de tous les spectacles.
En 2005, lui et le Cirque du Soleil sont cités dans le livre à succès en matière de stratégie business Blue Ocean Strategy écrit par les professeurs de l'INSEAD W. Chan Kim et Renée Mauborgne. Ainsi, il est donné en exemple pour sa stratégie originale consistant à créer un nouvel espace de marché inconnu jusqu'alors.
En octobre 2007, il lance sa fondation One Drop qui vise à assurer un meilleur accès à l'eau potable aux populations plus pauvres du monde en la dotant personnellement de 100 millions de dollars canadien.

Poker
En avril 2007, il termine en quatrième place de la 5e édition du championnat World Poker Tour, gagnant alors 696 220 $. Cet événement s'est tenu dans un casino hébergeant un des spectacles du Cirque du Soleil. Il a joué à des tournois de poker avec des enjeux élevés sur FullTiltPoker sous le pseudonyme noataima. Il a également participé à la quatrième saison de l'émission High Stakes Poker.

 


Touriste spatial
Il a été le dernier touriste spatial : il a rejoindre la station spatiale internationale pour 12 jours le 30 septembre 2009 à bord de l’astronef Soyouz, devenant ainsi le troisième québécois à aller dans l'espace après Marc Garneau et Julie Payette.
Il a décollé le 30 septembre 2009 du cosmodrome de Baikonour à bord d'un vaisseau Soyouz, en compagnie du cosmonaute russe Maxim Souraïev et de l'astronaute américain Jeffrey Williams. Son vaisseau s'est arrimé à la station spatiale ISS le vendredi 2 octobre 2009.
Son retour a eu lieu le … octobre, avec le cosmonaute russe Guennadi Padalka et l'astronaute américain Michael R. Barratt.
Le coût de son voyage se serait élevé à 35 millions de dollars.

Sept personnes ont participé à des vols Soyouz à des fins de tourisme, et se sont assises à la place du passager: l'américain Dennis Tito en 2001, le Sud-Africain Mark Shuttleworth en 2002 qui ont payé chacun approximativement 50 millions de dollars américains et Gregory Olsen en 2005 suivi de l'américaine d'origine iranienne Anousheh Ansari en septembre 2006 qui ont payé à peu près 20 millions de dollars américains en collaboration avec l'agence spatiale russe.
En avril 2007, c'est au tour de l'Américain d'origine hongroise Charles Simonyi de rejoindre la Station spatiale internationale à bord d'un Soyouz (Soyouz TMA-10), après avoir conclu un accord de près de 20 millions de dollars américain auprès de la société Space Adventures.
L'avant-dernier touriste de l'espace étant Richard Garriott, séjournant 12 jours dans l'espace à bord du vol Soyouz TMA-13 en octobre 2008, moyennant la somme de 30 millions de dollars américains.
En octobre 2009 Guy Laliberté président du Cirque du Soleil a été le troisième québécois à effectuer un vol dans l'espace et le tout premier touriste de l'espace canadien.

 
- - -
Le Cirque du soleil    
Le Cirque du Soleil est une entreprise québécoise de divertissement artistique spécialisée en cirque contemporain. Son siège social se trouve à Montréal, au Québec (Canada), dans le quartier Saint-Michel. Elle a été fondée en 1984 à Baie-Saint-Paul par deux anciens artistes de rue Guy Laliberté et Daniel Gauthier. Elle est détenue depuis août 2008 à 20 % par un consortium de deux entreprises dubaïotes appartenant à la société d'investissements Dubai World1.
La compagnie se distingue par une vision artistique différente du cirque traditionnel, avec notamment l'absence d'animaux, une grande importance donnée aux jeux de comédiens, et en basant principalement ses productions sur des numéros d'acrobaties. Elle emploie aujourd'huinote 1 4000 employés dans le monde parmi lesquels plus de 1000 artistes dont certains sont des anciens sportifs professionnels reconvertis2,3.
Elle présente actuellement 18 productions à thématiques dont 8 spectacles en tournée dans le monde (6 sous chapiteaux, 2 en arenas), 9 spectacles fixes (à Las Vegas, Orlando, Tokyo et Macao) et un spectacle saisonnier à New York. D'autres projets sont en cours de réalisation4 à Las Vegas, Dubaï5, Los Angeles6, Macao et sous forme de spectacles de tournée.
Le Cirque du Soleil, qui développe des activités d'affaires dérivés de ses spectacles (organisation d'évènements, productions audiovisuelles, merchandising, licensing), est également un acteur important de l'action sociale et culturelle. Se qualifiant de Cirque citoyen, l'entreprise participe entre autres au financement d'associations dans une vingtaine de pays différents sur 5 continents7 et a créé un programme international Cirque du Monde pour aider les jeunes de la rue en difficultés8. Elle se penche également sur la problématique du développement durable et de l'environnement9, notamment par le biais de son fondateur Guy Laliberté et sa fondation One Drop, dont la mission est de lutter contre la pauvreté dans le monde en favorisant l'accès à l’eau10.
 

Histoire
1982 : À Baie-Saint-Paul, une troupe de jeunes saltimbanques se fait remarquer : le Club des talons hauts. Ils créent la Fête Foraine de Baie-Saint-Paul, genèse de la compagnie.
1984 : À l'occasion de la célébration du 450e anniversaire de l'arrivée de Jacques Cartier au Canada à Gaspé, le Cirque du Soleil est créé avec l'aide du gouvernement du Québec. Il se distingue déjà des autres cirques par ses costumes, sa musique et sa mise en scène.
1985 : Après Québec et sa région, première visite en Ontario pour le Cirque.
1986 : Avec La Magie Continue, le Cirque poursuit son périple et présente quelques spectacles à Vancouver à l'occasion de l'expo 86.
1987 : Premier passage aux États-Unis. C'est une année cruciale pour la compagnie qui présente le Cirque Réinventé au Los Angeles Festival puis à San Diego et à Santa Monica. Le pari est risqué, mais le succès est immédiat.
1988 : Le Cirque Réinventé continue sa tournée avec un passage aux jeux olympiques de Calgary. Partout le spectacle affiche complet.
1989 : Le Cirque Réinventé visite Miami, Chicago et Phoenix.
1990 : C'est la première mondiale à Montréal de Nouvelle Expérience, sous un nouveau chapiteau de 2 500 places. Le succès est foudroyant. Le Cirque Réinventé fait une escale à Londres et à Paris où le tombé de rideau a lieu. Mais ce premier passage en Europe n'est pas aussi fructueux qu'espéré.
1991 : Nouvelle Expérience continue sa tournée nord-américaine. Depuis son lancement, le spectacle a été acclamé par 1 300 000 spectateurs.
Etc.

     



 
 LASSETER (John —),
Pixar Animation Studios
             
Prix Annie
  ••   •   Pete Docter
À la 34e cérémonie annuelle des prix Annie, arborant une cravate avec les personnages du film Cars.
Avec maquette Cars 1/55
Tout jeune
Pete Docter
 
                 
Toy_Story_2  
Cars
  Monsters_inc   Nemo   Wall-e
••
   
 
             
Up   Ratatouille   Incredibles   Ludo Jr.
••
Luxo Jr.
 
Ambition : réinventer le dessin animé classique
Nov. 2009

Pour mémoire (Wikipedia)
John Lasseter

Né en 1957, réalisateur et producteur américain de films d'animation et responsable de la section animation de Walt Disney Pictures. Il était auparavant directeur artistique de Pixar.
Il est né à Hollywood (Californie, États-Unis) d'une mère professeur de dessin et d'un père concessionnaire de la marque Chevrolet, John Lasseter apprend très vite à dessiner et il se passionne très jeune pour l'animation. A cinq ans, il gagne sa première récompense dans un concours de dessin. A douze ans, il adresse une candidature spontanée aux studios Disney. Il est diplômé du California Institute of the Arts, où il rencontre ses futurs collègues Brad Bird et Tim Burton. Au cours de ses études, il réalise deux courts-métrages qui remportent chacun l'oscar du film d'étudiant.
Son premier emploi est celui de conducteur de bateau dans l'attraction Jungle Cruise au parc Disneyland. En 1979, il entre avec son ami Tim Burton comme animateur chez Walt Disney Pictures où ils sont intégrés à l'équipe d'animation de Rox et Rouky. Il participe également à l'animation du dessin animé Le Noël de Mickey en 1980. En 1981, il travaille sur Tron, film utilisant des effets numériques.
Il rejoint ensuite le Lucasfilm Computer Graphics Group, une division de Industrial Light & Magic qui est vendue par George Lucas à Steve Jobs qui la renomme Pixar Animation Studios.
John réalise alors des courts-métrages 3D dont le fameux Luxo Jr., la lampe de bureau qui devient l'emblème des films Pixar.

  En 1985, il travaille avec Steven Spielberg sur le film Le Jeune Sherlock Holmes : il assure l'animation numérique d'un chevalier.
Devenu directeur artistique de Pixar, John met en chantier son premier long-métrage en 1991. Le film sort quatre ans plus tard, en 1995 : Toy Story. Les films suivants, 1001 Pattes, Toy Story 2, Monstres & Cie, Nemo, Cars, Ratatouille, sont autant de succès populaires que d'étapes dans l'amélioration des techniques d'animation numériques.
En février 1999, il est nommé vice-président exécutif de Pixar. En 2004 il est honoré de la prestigieuse récompense « Outstanding Contribution to Cinematic Imagery » donnée par la Guilde des réalisateurs (Art Directors Guild).
En janvier 2006, le studio Pixar est racheté par Disney. John Lasseter devient directeur de Walt Disney Feature Animation et conseiller artistique de Walt Disney Imagineering.
John Lasseter est actuellement membre du comité des Oscars (Academy of Motion Picture Arts and Sciences) à la section film d'animation.
Son souhait est de relancer le dessin animé classique, dans la grande tradition des studios Disney.
   
Nov. 2009

Pixar Animation Studio
   
Société américaine de production de films en images de synthèse ; siège social situé à Emeryville, en Californie.
À ce jour, le studio a remporté vingt-deux Oscars du cinéma, quatre Golden Globes et trois Grammy Awards ainsi que de nombreuses autres récompenses.
Le studio est surtout connu pour ses longs métrages d'animation en images de synthèse créés avec PhotoRealistic RenderMan, sa propre version de l'interface de programmation de rendu RenderMan utilisée pour générer des images de haute qualité.
Pixar a été créé en 1979 sous le nom de Graphics Group, un service de la Lucasfilm Computer Division (division informatique de Lucasfilm) avant d'être acheté par le co-fondateur d'Apple, Steve Jobs, en 1986. The Walt Disney Company a racheté Pixar en 2006.

  Le studio a réalisé plus de dix longs-métrages, qui ont débuté avec Toy Story en 1995, et chacun d'eux a reçu un succès critique et commercial.
Pixar a poursuivi l'expérience de Toy Story avec 1001 Pattes en 1998, Toy Story 2 en 1999, Monstres et Cie en 2001, Le Monde de Nemo en 2003 (qui est, à ce jour, le plus gros succès commercial de Pixar, récoltant plus de 800 millions de dollars américains au niveau mondial), Les Indestructibles en 2004, Cars en 2006, Ratatouille en 2007, WALL•E en 2008 et Là-haut en 2009 (le premier film de Pixar présenté en Disney Digital 3-D). Le onzième film de Pixar, Toy Story 3, est prévu pour le 28 juillet 2010.

Jean-Louis Swiners. Le 16 septembre 2010
 LAZARIDIS (Mike —) & BALSILLIE (Jim —)
Research In Motion (RIM)
         
Mike Lazaridis   Mike Lazaridis et le Blackerry   Obama et son blackberry
Mike Lazaridis
Mike
Obama et son Blackberry
 

             
Blackberry   ••   Berger Innovating At the Top   ••
Le dernier modèle
La courbe de croissance du CA
Roland Berger.
Innovating at the Top
Visuel
             
Balsillie
  Les Pittsburg Penguins   Nashville Predators    
Jim Balsillie, né en 1961, 48 ans.
Une des 500 premières fortunes mondiales
Les Pittsburgh Penguins
Les Nashville Predators
 
 
Type même de l'association de deux personnalités que tout oppose
TAG : Lecture, personnalités complémentaires, smartphone

o
      
POUR MÉMOIRE (Wikipédia)

Mike Lazaridis    
Mihalis "Mike" Lazaridis, OC, O.Ont (born March 14, 1961) is the founder and co-CEO of Research In Motion (RIM), which created and manufactures the BlackBerry wireless handheld device.
He is also a former chancellor of the University of Waterloo, and an Officer of the Order of Canada.
Born in Constantinople to Greek parents, Lazaridis was five years old when his family moved to Canada in 1966, settling in Windsor, Ontario.
At age 12, he won a prize at the Windsor Public Library for reading every science book in the library.
In 1979, he enrolled at the University of Waterloo in electrical engineering with an option in computer science.
 
In 1984, Lazaridis responded to a request for proposal from General Motors to develop a network computer control display system. GM awarded him a $500,000 contract.
He dropped out of university that year, just two months before he was scheduled to graduate. The GM contract, a small government grant, and a $15,000 loan from Lazaridis' parents enabled Lazaridis, Mike Barnstijn, and Douglas Fregin to launch Research In Motion. One of the company's first achievements was the development of barcode technology for film; RIM plowed the profits from that into wireless data transmission research; this led to the BlackBerry's introduction.
 
   
Nov. 2009   

o o o
Jim Balsillie
   
James Laurence "Jim" Balsillie (born February 3, 1961) is a Canadian businessman and co-CEO of the Canadian company Research In Motion.
He was born in Seaforth, Ontario, and raised in Peterborough, Ontario, where his family relocated in 1966. He received a Bachelor of Commerce degree from Trinity College at the University of Toronto, where he was admitted to the Zeta Psi fraternity. He earned an MBA from Harvard University in 1989. In 2003, he was elected a Fellow of the Institute of Chartered Accountants of Ontario (FCA).
Balsillie is also a noted athlete and passionate fitness advocate. He was named Athlete of the Year at Trinity College, University of Toronto, plays hockey and golf at competitive levels, and coaches his son's soccer and basketball teams. He currently trains and competes in Men's Long Course Triathlons. Balsillie is also the Honorary Chair of the Peterborough YMCA's Building New Memories Campaign and on March 2, 2007 that same YMCA announced that the new facility they opened the previous month will forever be known as the Balsillie Family YMCA. With an estimated net worth of $1.8 billion, he is ranked in the top 500 richest people in the world
.

  Hockey
Balsillie has been active in his efforts to buy a National Hockey League franchise with the overt intention of moving whichever franchise he buys to Hamilton, Ontario. He has so far bid on at least three teams: Balsillie walked away from an attempt to purchase the Pittsburgh Penguins after he claimed the NHL had interfered with the process. The Nashville Predators rebuffed his offers because of his desire to move the team to Hamilton, while a third offer to buy the bankrupt Phoenix Coyotes, with the same precondition, has been rejected.
Balsillie has also had discussions with the Buffalo Sabres about purchasing that team, but no offer was made. The Sabres have been one of the largest opponents of a Hamilton NHL franchise, due to the fact that much of the Sabres' fan base comes from that territory. The league itself also opposes any potential move to Hamilton.
Resignation
On March 5, 2007, Balsillie resigned his role as chairman of RIM as the firm reported over US$250 million in past stock option accounting errors after an extensive review. He retains his roles as co-chief executive and director. He was replaced by Chief Financial Officer Dennis Kavelman.
Nov. 2009  

Research in Motion    

Research In Motion (RIM) est une société canadienne spécialisée dans la conception, la fabrication et la commercialisation de solutions sans fil pour le marché de la communication mobile. De plus, elle opère un système de messagerie électronique sans fil, système dont la partie la plus visible est le BlackBerry.

Description
Le siège social est situé à Waterloo, Ontario et compte des bureaux aux États-Unis et en Angleterre.
RIM commercialise différents appareils qui opèrent avec les protocoles de communication GSM, CDMA, UMTS et iDEN. RIM vend des composantes sans fil et développe ses propres logiciels en C++ et Java.
RIM est le parrain d'un centre de recherches en astrophysique, le RIM Park, situé au nord de Waterloo.
Historique
Mike Lazaridis a fondé Research In Motion en 1984 à Waterloo dans l'Ontario. En 2009, il en est son co-PDG.
Avant de commercialiser le BlackBerry, RIM collaborait avec RAM Mobile Data et Ericsson dans le but de transformer Mobitex, un système de transmission de données sans fil, en un réseau bi-directionnel de courriels et de notifications (paging). Le Inter@ctive pager 950, introduit en 1998, couronne les efforts de ce groupe. D'une taille semblable à une barre de savon, cet appareil permettait au groupe d'entrer en compétition avec SkyTel, un système bi-directionnel de notifications développé par Motorola.
C'est en 1999 que le premier BlackBerry est commercialisé. Il utilise la même technologie que le Inter@ctive pager 950 et communique via le réseau Mobitex. En 2001, le premier BlackBerry avec téléphone cellulaire est introduit. Premier appareil vendu en dehors de l'Amérique du Nord, il s'appuie sur les normes GSM et GPRS.

En 2001, RIM est mis en cause par NTP pour violation de huit brevets aux États-Unis. En première instance, une cour locale condamne RIM, qui a fait appel.
En décembre 2004, une cour d'appel confirme le verdict.

 
  En juin 2005, une autre cour d'appel américaine casse en partie le précédent jugement qui condamnait RIM, mais la cour d'appel du Federal Circuit n'a pas explicitement autorisé RIM à continuer ses activités aux États-Unis, en attendant de statuer sur son recours en appel auprès de la Cour suprême des États-Unis.
En 2005, la cour d'appel conclut que RIM a effectivement enfreint des brevets de NTP et RIM pourrait donc être interdit de vente sur le territoire américain. Toujours la même année, le United States Patent and Trademark Office (USPTO) examine à nouveau les cinq brevets de NTP. S'ils peuvent être invalidés, NTP n'aura plus de munition dans sa bataille contre RIM.
En février 2006, le USPTO a déjà annulé deux des brevets, tout comme il a émis un doute sur la validité des trois autres. En conséquence, le juge retient tout verdict, incitant les parties à s'entendre. Ce verdict ne permet pas à NTP d'obliger RIM à éteindre son réseau de communication aux États-Unis.

Le BlackBerry est utilisé par environ trois millions d'utilisateurs aux États-Unis. Certains journalistes estiment qu'un million de fonctionnaires américains l'utilisent régulièrement, plusieurs étant d'importants décideurs. De plus, il semble que la sécurité nationale américaine serait en jeu si le réseau BlackBerry était éteint. Cela expliquerait pourquoi le USPTO agit avec célérité dans ce dossier.

Le 2 mars 2006, une entente est survenue entre NTP et RIM. Cette dernière versera 612,5 millions USD pour mettre fin à toutes poursuites de la part de NTP, laquelle s'engage en échange à ne plus poursuivre RIM, ni ses clients et ses fournisseurs. Cette décision de RIM marque son désir de passer à autre chose, par exemple se concentrer sur la venue de Microsoft dans ce lucratif marché qu'elle domine depuis quelques années1.
En juillet 2009, RIM a décidé de mettre fin à un litige judiciare avec Visto : RIM versera 267,5 millions USD à Visto en échange de l'obtention d'une « licence perpétuelle sur tous les brevets de Visto »

Le Blackberry    

BlackBerry est le nom d'une technique développée par la compagnie canadienne Research In Motion (RIM) et le nom des smartphones utilisant cette technique.
Usage
La technique BlackBerry permettant de recevoir et envoyer des courriels est utilisée pour recevoir ses courriels en mode « push », c'est-à-dire en temps réel, sans avoir besoin d'aller se connecter à un serveur, sur 1 à 10 comptes de messagerie différents. Le mode de compression réduit la taille du message, ce qui facilite la synchronisation de ses courriels avec le serveur de messagerie électronique via le réseau de téléphonie mobile sur lequel l'appareil est connecté (GSM, GPRS, UMTS...). Ainsi, envoyer un courriel est aussi simple que d'envoyer un SMS ou un MMS.
Le BlackBerry permet la lecture intelligente des pièces jointes aux formats .doc, .xls, .ppt, .pdf, wpd, .html, .txt, .zip, .jpg .bmp, .png, .gif, .tiff.
Deux méthodes de lecture sont possibles :
présentation de la table des matières du document sur le BlackBerry : chargement au choix de la partie désirée ;
chargement du contenu au format texte et image pour optimiser l'affichage et le temps de chargement.
Un grand avantage de cette technique est qu'elle permet de lire rapidement les pièces jointes de très grande taille (doc, xls, ppt, pdf, txt, images, etc.), grâce à une puissante compression de l'information. Les pièces jointes peuvent voir leur taille divisée par 200. Par exemple, un courriel reçu avec une photo de 3 Mo sera transmis sur le BlackBerry avec la même image réduite à 20 ko environ (soit une taille divisée par 150 fois).
Cette technique permet également de naviguer sur Internet. L'interface web permet d'accéder à ses comptes courriel BlackBerry et de les gérer (ajout, suppression, etc.)
Parc d'utilisateurs
D'après Research In Motion, en novembre 2008, le BlackBerry comptait environ 21 millions d'utilisateurs de par le monde. Certains[Qui ?] estiment qu'un million de fonctionnaires des États-Unis l'utilisent régulièrement, dont plusieurs décideurs importants.
En France, SFR a été le premier opérateur à commercialiser les solutions BlackBerry, dès 2001-2002 ; l’opérateur de téléphonie mobile Orange et RIM ont lancé le 15 décembre 2005, le BlackBerry 8700f. Disponible pour les clients Entreprises d’Orange en France, ce terminal est le premier BlackBerry compatible avec le réseau EDGE d’Orange disponible en Europe.
Concurrence
Malgré la concurrence directe de Nokia et Microsoft, RIM a su garder des parts de marché importantes dans le secteur des PDA principalement au sein des entreprises.
Une étude de Gartner de juin 2008 indiquait que la part de RIM sur le marché mondial du smartphone était alors de 13 %, derrière Nokia qui en possèdait 45 % et devant Apple qui était à la troisième place avec 5 %. Aux É.-U., c'est RIM qui est leader du marché avec 42 % et Apple est second avec 20 %.
En ce qui concerne l'accès à sa messagerie sur portable, il existe de nombreuses autres solutions qui reposent sur des techniques Windows Mobile, Symbian ou J2ME.

 

Problème de sécurité
Les courriels envoyés à l'aide d'un BlackBerry transitent par des serveurs situés au Canada et aux États-Unis pour l'Amérique du Nord et au Royaume-Uni pour l'Europe. Des doutes existent donc sur le fait que la NSA américaine en charge de la surveillance des communications et de façon plus générale, tous les pays membres du programme Echelon puissent « écouter » les serveurs informatiques de RIM.
Le gouvernement français estimant que cela peut présenter des risques de sécurité et d'espionnage industriel pour la France, une circulaire du secrétariat général de la défense nationale, interdit l'utilisation de terminaux Blackberry dans les cabinets ministériels français et dans les entreprises certifiées par le ministère de la Défense.
Le 25 septembre 2007, Research in Motion a obtenu deux certifications internationales de sûreté, lors de la huitième conférence internationale des Critères Communs, composée de vingt-cinq pays, qui assurent au moins une certaine garantie contre les attaques - mais uniquement extérieures.
Comparatif BlackBerry / Windows Mobile
La technique Blackberry est une technique concurrente de Windows Mobile et Microsoft Exchange mais compatible sous certaines conditions.
L'avantage initial du BlackBerry sur Windows Mobile était la visibilité instantanée des courriels grâce à la technique du push ; Microsoft a alors introduit ActiveSync qui offrait le même avantage. Il reste cependant au Blackberry une meilleure compression des pièces jointes, point moins probant chez Microsoft, compression qui réduit d'autant les coûts de facturation.
Pour les entreprises équipées de Microsoft Exchange souhaitant doter leurs collaborateurs d'un BlackBerry, il est nécessaire d'installer un serveur Blackberry interfacé avec le serveur Exchange. Le coût de la licence pour ce serveur dépend du nombre d'utilisateurs de BlackBerry.
Une fois ce serveur installé, l'utilisateur doit souscrire chez son opérateur à une option data BlackBerry dont le prix varie selon la quantité de data nécessaire.
À titre d'exemple, une licence pour 20 utilisateurs coûtait 3500 € HT chez Orange fin 2007.
De nombreuses solutions existent pour mettre à jour, en temps réel, sa messagerie électronique de travail avec son portable.
Aujourd'hui, il en coûte 14 euros/mois pour une utilisation illimitée chez SFR Entreprises.
Anecdotes
Le nom BlackBerry est, à une majuscule de fantaisie près, le mot anglais blackberry, qui signifie mûre.
L'ubiquité des BlackBerry dans le monde corporatif, tout comme la facilité d'envoyer des courriels, lui a valu le surnom de « Crackberry » (en référence au crack, une drogue à la toxicité importante).
Le président des États-Unis, Barack Obama, possède un BlackBerry. Après son élection, les services de sécurité lui ont demandé de l'abandonner. Après négociations, deux jours après son investiture, un compromis a été trouvé. Il pourra continuer à utiliser un smartphone dans un cadre très restreint mais qui ne sera pas de marque Blackberry mais un General Dynamics sous Windows CE2.

 
   
Nov. 2009



 
 
LEMARCHAND (François —),
Nature et Découvertes
             
FraNçois Lemarchand   •   •    
François Lemarchand
Le concept de Nature et Découvertes
 
o
      
Pour mémoire Nature & Découvertes dans Wikipédia    
Nature & Découvertes est une chaîne française de 70 magasins fondée par François Lemarchand en 1990. Son concept : reconnecter les citadins à la nature. D'abord par des produits autour du jardin, de la randonnée, de la maison, des enfants et du bien-être, mais aussi par des services : partout en France, l'enseigne emmène ses clients à la découverte de la nature.
En 2008, 35 000 personnes ont participé aux balades autour de thèmes aussi variés que les chants d'oiseaux, l'observation des astres ou le Tai-chi-chuan.
Depuis 2001, le chiffre d'affaires du distributeur a progressé en moyenne de 7 % par an pour atteindre 180,7 millions d'euros en 2008.
10 % des bénéfices annuels sont reversés à la Fondation Nature & Découvertes créée en 1994. Cette fondation (sous l'égide de la Fondation de France) a financé, depuis sa création, près de 1 000 projets, petits et grands, pour la protection de la nature et la sensibilisation du grand public, le tout pour un montant de 6 millions d'euros.
 

Produits
Jardinage bio (graines, outils, textile, mobilier, lumières solaires...)
Randonnée (équipement, textile, matériel dynamo et solaire, outils d'observation et d'orientation...)
Jouets et jeux d'éveil (premier âge, 1-3 ans, 3-6 ans et 6-10 ans)
Bien-être au naturel (cosmétiques bio, huiles essentielles, massage, luminothérapie...)
Art de vivre (parfums de la maison, thés du monde, décoration, bougies...)
Bijoux
Découvertes et sciences
Livres sur le thème "Et si on vivait autrement ?"
Musique (musiques du monde, musiques à vivre, nouvelles tendances, sons de la nature)



 
Mardi 23 février 2010
LEVINSON (Arthur —),
Genetech
             
Rthur Levinson   •   •   •
Arthur Levinson
South San Francisco
Swanson
Boyer
             
Berger Innovating at thr Top   •   •   •
Roland Berger
……………
……………………
……………

o
      
POUR MÉMOIRE (Wikipédia)
Arthur Levinson    

Arthur D. Levinson (born March 31, 1950, in Seattle, Washington, United States) is the former Chairman and Chief Executive Officer of Genentech (July 1995 to April 30, 2009). He was named chairman of the board of directors in 1999. He is a Corporate Director of Apple Inc. and was a Director at Google for five years (April 2004 to October 12, 2009).
Education
He received his bachelor's degree from the University of Washington in Seattle in 1972, and his PhD in Biochemistry from Princeton University in 1977. He subsequently moved to a postdoctoral position with Michael Bishop and Harold Varmus in the Department of Microbiology at UCSF, from where he was hired to Genentech by Herb Boyer.

 
  Career
In December 2008, Glassdoor.com rated him as the "nicest" CEO of 2008 with a 93% approval rating.
On April 14, 2009, following Genentech's $47 billion merger with Swiss drug maker Roche, Levinson announced he will leave day-to-day operations of the South San Francisco-based biotech powerhouse. He will lead Genentech’s new board of directors and steer the integration of Genentech into Roche. The board will include Roche executives as well as external members. Levinson also will be an advisor to Genentech’s research and early development center and will join the Scientific Resource Board, Genentech’s external advisory group. Levinson will be nominated as a member of the board of Roche Holding Ltd. at the 2010 shareholder general meeting.
On 12 October, Levinson resigned from Google's board of directors.
Nov. 2009
o o o
Genetech    
Genentech, Inc. est l'acronyme de Genetic Engineering Technology, Inc.. La compagnie est un leader international dans le domaine de la biotechnologie. L'entreprise fut fondée en 1976 par Robert A. Swanson, un jeune investisseur, et le biochimiste Dr Herbert W. Boyer. La fondation de l'entreprise est reconnue comme la création de l'industrie biotechnologique.
Le Dr Herbert W. Boyer était reconnu mondialement pour ses travaux basés sur l'ADN recombinant. Avec son collègue de l'époque, le Dr Cohen, ils firent l'invention d'une technique qui permet le transfert de gènes d'un organisme à un autre. À l'aide de cette invention, il est désormais possible de produire des protéines recombinantes à grande échelle. Aujourd'hui, cette technique de clonage est combinée à d'autres techniques mises au point par Genentech en vue de produire des médicaments de très haute technologie.
En 2007, Genentech emploie plus de 10 000 personnes.
En 2009, après plusieurs mois de négociations, Genetech a été racheté par le laboratoire Roche pour 43 milliards de dollars1. Genentech était déjà détenu à 55 % par Roche et commercialisait certaines de ses molécules en partenariat avec Roche.

Dates de lancement des principaux produits
1982 - Insuline humaine - Premier produit d'ordre biologique approuvée au monde (vendue à Eli Lilly)
1985 - Protropin® (somatrem) - Hormone de croissance pour enfant avec déficience hormonale.
1987 - Activase® (activateur du 'recombinant tissue plasminogen')- Dissout les caillots sanguins chez les patients atteints d'infarctus du myocarde. Traite aussi les crise cardiaque non hémoragique.
1990 - Actimmune® (interferon gamma 1b) - molécule vendue à Intermune.
1993 - Nutropin® (recombinant somatropin) - Hormone de croissance pour enfants et adultes avant transplantation rénale.
 

1994 - Pulmozyme® (dornase alfa) - ADN recombinant pour le traitement de la mucoviscidose.
1997 - Rituxan® (rituximab) - Traitement pour type spécifique de lymphomes (cancer).
1998 - Herceptin® (trastuzumab) - Traitement du cancer du sein chez les patients(es) dont le gène HER2 est impliqué.

2000 - TNKase® (tenecteplase) - "Clot-busting" traitement de l'infarctus du myocarde.
2003 - Xolair® (omalizumab) - Traitement de l'asthme.
2003 - Raptiva® (efalizumab) - Anticorps qui désactive les cellules T et freine le développement de psoriasis.
2004 - Avastin® (bevacizumab) - Anticorps monoclonaux Anti-VEGF pour le traitement du cancer du colon et du rectum.
2004 - Tarceva® (erlotinib) - Traitement contre le cancer du poumon et du pancréas.
2006 - Lucentis® (ranibizumab injection) - Médicament ayant l'autorisation de mise sur le marché en Europe pour le traitement de la dégénérescence maculaire liée à l'âge.
Faits marquants
En 2006, le magazine Fortune a nommé Genentech le meilleur endroit pour travailler aux États-Unis. En 2007, l'entreprise fut nommée deuxième, après Google.
Siège
Le campus principal de Genentech est situé à South San Francisco en Californie. Ce campus est directement situé sur la rive de la baie de San Francisco et compte plus de 30 immeubles. Genentech possède aussi des centres de production à Vacaville (Californie) et Oceanside (Californie). De plus, de nouveaux centres de production sont en construction à Hillsboro (Oregon) et à Singapour.

 

 
 
LIEBERFARB ( Warren —) et Koji HASE (le DVD)
             
Warren Lieberfarb  
Koji Hase, Toshiba
  •   •
Warren Lieberfarb
Koji Hase
Logo Warner Brother…
Un DVD
 
o
      
Pour mémoire (Wikipédia)
Warren Lieberfarb    
     
Koji Hase    
     
Le DVD    
     

Le 19 septembre 2010
LIN (George —),
Pacific Cycles
             
George_Lin Pacific Cycles  
Pacific IF MODE
  ••    
George Lin
Le ……………………
Le …………………
26 personnes

POUR MÉMOIRE (Wikipédia)

Pacific-Cycles (Not to be confused with Pacific Cycle, Inc.) is a high end bicycle manufacturer established in 1980.
Pacific Cycles has been pursuing "Living Bike Technologies" with a passion. By staying involved with the needs of serious cyclists, Pacific Cycles created at least 10 innovative designs and functions per year that raise the level of cycling performance. It is best known for its exceptional folding bikes being the father to brands such as IF Mode, CarryMe, Reach and Birdy, and now it is developing into a designer platform for global bicycle enthusiasts. Unlike many others, Pacific Cycles is focused on niche products instead of mass produced, mass marketed products and has a line that includes recumbent, tandem and other specialty bikes (notably ones made for people with disabilities).
The Pacific R&D Center has over 20 competent engineers continuing to search for innovation and brainstorm new ideas and constantly reviewing and improving product design. The tooling fees are relatively costly and stand at NT$ 7 million to NT$ 8 million annually.
Pacific Cycles has always grown with their customers by providing a R&D platform and becoming an integral OEM/ODM supplier for them. Birdy, the king of folding bikes, has spread its wings of popularity around the globe in the past two decades.
With the reintroduction of the Pacific Brand in 2006, they have earned acclaim from the media, lovers of cycling and from non-cyclists that now consider cycling as style and an alternate type of transport.

 
In 2009, the company received a Gold Award from international Forum (iF) Product Design Award for the innovativeness and styling of their Integrated Folding (IF) Technology featured on the urban folding bike IF MODE.
Pacific Cycles also received a 2009 Silver Taiwan Excellence Award for IF MODE by excelling in R&D, Design, Quality and International Brand awareness. They were recently invited to display the IF Mode at the Smithsonian's Cooper Hewett National Design Museum in New York City.
Other Pacific brand products have also gained awards and acknowledgments such as their performance small wheeled bike, the Reach. Also highly recognized is the ultra portable, 8" wheel folding bike and Taiwan Excellence Award winning, CarryMe that has accompanied many global owners around the world on travels via planes, trains and automobiles.
Other unique bicycle products that Pacific Cycles has designed include a special trike designed to assist those who have cerebral palsy, a tricycle that can move backward and is perfect for use by elderly communities in small hallways or into out of elevators. Pacific Cycles has also developed and produced amazing items like sidecars bicycles, stair cycles, rowing bikes, and a 4-wheeled cycle seating two people side by side.
Hundreds of visitors from around the world come and visit Pacific Cycles every year. In order to preserve the precious historical items and share with the public, Pacific Cycles decided to renovate their old office space into a bicycle museum in 2010
Date : février 2010  

 



   

©2004-2010 Jean–Louis Swiners & INNOVATION-CREATIVE.COM