© 2004-2013 Jean-Louis Swiners. Dernières modifications : 6 novembre 2013
Jean-Louis Swiners

UN TOP 50 D'INNOVATEURS CRÉATIFS DE COMBAT


1. A-B

Le 17 septembre 2010
A
Adrià (Ferran —), Juli Soler, Albert Adria et les autres. El Bulli
Agassi (Shay —), Better Place
Anderson (Tom —) & Chris Dewolfe, Myspace
 
B
Baussan (Olivier —), L'Occitane puis PPP (Petits Parfums de Provence)
Bezos (Jeff —). Amazon.com, Blue Origin, Zappos.com
Bleustein (Jeff —), Harley-Davidson
Branson (Richard —). Virgin Galactic
Brin (Sergei —), Larry Page, Eric Schmidt et les autres, Google
Buckley (George —), 3M
 

 

A


Novembre 2009
ADRIÀ (Ferran —), Juli SOLER, Albert ADRIÀ ,
El Bulli
             
Ferran ADria Apprenti   Roses   El Bulli  
Terrasse
1980. Plongeur
dans un hôtel d'Ibizza
À Roses (en Espagne),
à 80 km au sud de Perpignan
L'entrée des grands jours.
Le reste du temps, on passe par l'entrée de service
La terrasse face au golfe de Roses
             
250   ••   ••   •
Barcelone
et son climat créatif
Co-innovativité
avec les désigners
La brigade
Insertion d'un visuel
             
••   ••   ••   •
Les 3 étoiles
Une équipe créative
La bibliothèque
Devant l'enseigne
             
••   ••   ••   •
Les boule-dogs
Docteur Honoris Causa
Les concurrents
Insertion d'un visuel
             
Ferran Adria
 
 
Cuisine
2007, 2009
Sacré meilleur chef du monde
Le briefing au cours duquel son second
transmet ses instructions à la brigade…
La cuisine.
             
Adrian Feran et Juli Soler
Thé estérifié
Spirale
Avec son associé : Juli Soler
Thé esterifié
La spirale
 
             
Albert Adria  
Croquants Gaudi
 
A DaY at El Bully
 
Modern Gastronomy  from A to Z
Son frère cadet :
Albert Adria, chef patissier
et directeur de l'innovation
Croquants Gaudi
Décembre 2008
Décembre 2009
      

• Un menu de trente plats miniatures
• El Bulli n'est ouvert que six mois par an (d'avril à octobre). De novembre à mars, Ferran Adrià passe cinq mois à imaginer de nouvelles recettes pour la saison suivante. Etc.
• Une célébrité médiatique qui éclipse les membres de son équipe gastronoique (Albert son frère, maitre des desserts, leur second, le chef Oriol Castro. le chef explorateur des nouveaux produits, Eduard Xatruch, les deux sommeliers en chef, Ferran Centelles et David Seijas, etc.) et Juli Soler, co-propritaire et le gestionnaire
.
• L'utilisation des dernières découvertes technologiques (azote liquide, etc.)

Les leçons que l'on peut en tirer :
• L'innovation est un travail d'équipe

Tags : innovation en équipe, innovation épisodique, open-innovation, triangle psychologique de l'innovation, trio
———Pour mémoire (Wikipédia)——————————————————————————
     
Feran ADRIÀ    
Né en 1962, catalan, chef du restaurant El Bulli (bulli est un diminutif de bull, une sorte de charcuterie catalane, et précisément le nom de son chien), à la plage de Montjoi, près de Roses, située non loin de Girona sur la Costa Brava.
Il commence à s’intéresser à la cuisine en 1980, alors qu’il travaille comme plongeur dans un hôtel d'Ibiza. Après une formation basée sur la cuisine catalane, Adrià devient un des tenants de la cuisine moléculaire, expérimentant sans cesse de nouvelles technologies et des textures en gardant les saveurs de la cuisine catalane traditionnelle. Certains ont connu des parfums et saveurs catalans grâce à lui, mais sans savoir que ce ne sont pas des créations de Ferran Adrià mais des changements de textures d'une cuisine ancienne qui fait le quotidien de nombreux catalans. Il préfère cependant parler de « cuisine d’avant-garde » plutôt que de cuisine moléculaire.


  Considéré comme un des meilleurs chefs du monde, son restaurant, qui avait déjà reçu trois étoiles du Michelin, a reçu la consécration en 2002, 2006, 2007 et 2008 en étant désigné comme « meilleur restaurant du monde » par Restaurant, un magazine britannique consacré à la gastronomie, détrônant le Fat Duck d'Heston Blumenthal, autre porte-étendard de la gastronomie moléculaire.
Repères chronologiques
1962 : naissance à L'Hospitalet de Llobregat non loin de Barcelone
1982 : fait des pizzas à Ibiza pour payer ses études de commerce
1983 : employé des cuisines d’El Bulli chez Julio Soler
1985 : 1re étoile Michelin
1997 : 3e étoile Michelin
2003 : sacré meilleur cuisinier du monde par les grands critiques et les grands chefs
2006 : il est appelé par Nelly Wenger pour modifier les chocolats fabriqués par Cailler qui sont habillés par Jean Nouvel
 
   
Oct. 2009

o o o
ElBulli
   

El Bulli, qui reçoit chaque année 2 millions de demandes venues des quatre coins du monde, ouvre ses portes six mois par an, d’avril à septembre, pour servir 8 000 chanceux. On cite le cas de clients potentiels qui accompagnent leur demande de réservation d’une lettre de motivation afin d'être retenu parmi les élus qui auront le droit de payer 200 euros pour déguster un menu de 25 plats (ou plutôt 25 miniatures) parmi lesquels on pourra trouver de l’air de carotte, un sorbet grillé au barbecue, une viande accompagnée d’une seringue hypodermique pleine de sauce, des guimauves de parmesan, du caramel d’huile de courge, des bonbons à l’huile de potiron, du croquant d’algue, des pétales de rose en tempura, des pastilles glacées au whisky sour, des sorbets aux amandes parfumés à l’ail ou encore de la nougatine aux algues.
  Quelques spécialités
Olives sphériques
Caviar d’huile d'olive au jus d’anchois
Biscuit de gingembre et de kumquats cuit à l’azote liquide
Bijou de parmesan de fruit de la passion
Langues de chat ananas et fenouil
Caramel à l’huile de courge
Moules sphériques au bacon
Soupe de pin aux algues et jaune d'œuf
Date  

o o o
ElBulli Taller
   
L’atelier de Barcelone
Le reste de l’année, d’octobre à mars, Adrià travaille, entouré de ses chefs, dans son atelier de Barcelone, El BulliTaller, et développe les nouvelles recettes qu’il proposera au cours de la saison suivante.
Il invente de nouvelles techniques en utilisant les connaissances de la science actuelle (la gastronomie moléculaire) ; par exemple, l’utilisation de l'azote liquide.
 
………
Date  

 


Octobre 2009
AGASSI (Shai —),
Better Place, 2007
             
SHaî Agassi, Better Place   Better Place Implantatiotation Modiale       •
Shai Agassi
Le projet d'implantation mondiale. Les projets les plus avancés
À l'heure actuelle, Tel Aviv, le DanemarK et 'l'Ontario
Exemple de projet d'implantation en Californie
      
             
Renault Laguna électrique   Moteur   •    
Une Renault Mégane à Tel Aviv
Le moteur électrique de la Mégane…
Borne
 
o
      

Wikipédia (pour mémoire)
Né en 1968, israélien.
Diplômé du Technion, la célèbre université de Haïfa, il fonda en 1992 la société TopTier Software, dont il assura la direction technique, puis devint Directeur Général, jusqu'au rachat par SAP en 2001.
Au sein de SAP, Agassi assura divers postes à responsabilité, pour prendre en charge la stratégie produits globale de la société, notamment sur les produits SAP NetWeaver, SAP xApps, mySAP et SAP Business One, dont certains prennent leur origine dans les produits développé par TopTier Software.

  Suite à un désaccord avec la direction du groupe, Agassi a quitté SAP en avril 2007.
Better Place
Il fonde en octobre 2007 la société Better Place. Cette société, dont il est l'actuel PDG, vise à créer des réseaux de véhicules électriques, en s'appuyant sur un business model inspiré de celui des téléphones mobiles.


Octobre 2009
ANDERSON (Tom —) & Chris DEWOLFE,
My Space ( 2003)
             
•   •   •   •
Tom Anderson
Chris DeWolfe
« MySpace, c'est pour tous tes amis.
MySpace, c'est ton espace.
Toujours connecté avec Myspace
. »
Insertion d'un visuel…


B


Décembre 2009
BAUSSAN (Olivier —), L'Occitane
puis PPP (Première Pression de Provence)
         
•  
Alambic
 
Manosque
Olivier Baussan
L'alambic dans un champ de lavande
Le premier magasin à Manosque
         
Tel-Aviv  

Japon

 
Karite
Tel-Aviv
Japon
Karité
             
•  

 

  Olivier Baussan Le rebond   •
L'Occitane dans le monde. 700 magasins en 200.
Tous les produits sont fabriqués en France.
Le rebond
PPP (Première Pression de Provence)
et son orgue à saveurs.
À Paris, à côté de la place d'Aligre
et de son célèbre marché
     
o
     
Wikipédia (pour mémoire)
Histoire

Olivier Baussan, passionné par la Provence et ses senteurs, a créé « L’Occitane » en 1976. En 1980, la première boutique s’ouvre à Volx, petite ville de Haute-Provence. Une dizaine d’années plus tard, l’Occitane construit une usine à Manosque, qui est toujours l’unique site de production dans le monde.
En 1996, l'autrichien Reinold Geiger reprend l'affaire, depuis l'entreprise est passé de 8 à 416 millions de chiffre d'affaires en 2007, avec un réseau passé de 10 à 900 boutiques avec 2 200 salariés. 86% de sa production est exportée.
En 2008, L’Occitane acquiert la société ardéchoise Melvita, une PME de 250 salariés.
  Produits
Des produits de beauté et des soins pour le visage, le corps et le bain, mais aussi pour le confort de la maison sont élaborés à partir de déclinaisons et de variations sur les huiles essentielles et sur des ingrédients tels que la lavande, la verveine ou le beurre de karité.
Depuis trente deux ans, l’Occitane cultive des valeurs simples : l’authenticité, le respect et la sensorialité, qui se traduisent par des actions concrètes : étiquettes en braille sur les produits depuis 1997, ateliers senteurs pour les enfants non voyants, commerce durable du beurre de Karité au Burkina Faso.



Décembre 2009

BEZOS (Jeff —),
Amazon.com, Blue Origin, Zappos.com


DE WALL STREET À SEATTLE
             
Wall Street   MacKenzie Bezos   Chevy Blazer   Seattle
Wall Strete
MacKenzie
6000 km en Chevy Blazer
Seattle

LA CULTURE DU DOOR-DESK
             
Door-desk
•
Jeff Bezos à sonoor-desk
La légende
 
Insertion d'un visuel
Son bureau aujourd'hui
             
Sous son bureau   Franz   Second Life    
Sous son bureau
Le modèle standard
Second Life
             
•   Amazon siège social   Portail    
1999. Sélectionné à 35 ans ( le 4e plus jeune de tous les temps) comme personne de l'année
par TIME
Les bureaux à Seattle
Le portail

SON RIRE
             
Rire   RIre extraordinaire   Bezos Clown   Tour Eiffel
Un rire extraordinaire
Clown
En Vélib'

 

             
••   Jeff Bezos THik Long Term   •
Tous les produits disponibles
Think Long Term

LE KINDLE FACE À L'INNOVATION DE RUPTURE DU LIVRE NUMÉRIQUE
             
Bezos
  Kindle   Sony Reader   Barnes_Noble_Nook
À la conquête du marché du livre électronique, le Kindle
Le Kindlle. 300 000 titres
Le Sony Reader.
Un million de titres
Le nook (2010) de Barnes & Noble .
700 000 titres…

ZAPPOS.COM
             
Tony Hsieh   Zappos   Culture de Zappos.com
Tony Hsieh, 30 ans
Zappos.com
Au-delà d'une opération financière, une communauté de culture

BLUE ORIGIN
             
Nasa  
Trajectoire
 
New Sheppard
  Devise
La reprise d'un projet
de la NASA
La trajectoire
New SHeppard
« Pas à pas avec férocité »

UNE PLATEFORME DE BUSINESS EN LIGNE
             
Bellomo   Saunders   Schepp   Weber
Bellomo
Saunders
Schepp & Schepp
Weber
BIOGRAPHIES
                 
Byers   Garty   Ryan   Ryan   Sherman
Byers
Garty
Robinson
Ryan
Sherman

C'est l'histoire d'un innovateur de rupture qui était un courtier à Wall Street qui s'embêtait, abandonne son appartement de 900 m2 à Manhattan traverse l'Amérique d'Est en Ouest en voiture avec sa femme rédige un business-plan pendant qu'elle est au volant et démarre une entreprise à Seattle (Microsoft, etc.) sur un bureau bricolé avec une porte et quatre pieds et son business-model prévu pour perdre de l'argent pendant au moins 5 ans. Etc.
Il n'a pas changé le monde. Il a changé la façon dont les gens achêtent. Au départ des livres, puis d'autres choses
Fasciné par l'aéronautique, il fonde Blue Origin.
Depuis 2 ans il veut changer la façon dont les gens lisent des livres.

En 2009, il élargit encore son offre dans la e-vente de chaussures en rachetant Zappos, etc.


Pour mémoire (Wikipédia)

o o o
Jeff BEZOS
   

Jeffrey Preston Bezos (born 1964). Founder, president, chief executive officer and chairman of the board of Amazon.com. ATau Beta Pi graduate of Princeton University, he worked as a financial analyst for D. E. Shaw & Co. before founding Amazon in 1994.
He was named Time magazine's Person of the Year in 1999.
In 2008, he was selected by U.S. News & World Report as one of America's Best Leaders
Early life and background
Bezos' maternal ancestors were settlers who lived in Texas, and over the generations had acquired a 100 km² ranch in Cotulla. Bezos' maternal grandfather was a regional director of the U.S. Atomic Energy Commission in Albuquerque. He retired early to the ranch, where Bezos spent most summers of his youth, working with his grandfather at the enormously varied tasks essential to the operation. At an early age, he displayed a striking mechanical aptitude. When a toddler, he tried dismantling his crib with a screwdriver.
Bezos was born when his mother, Jackie Bezos, was still in her teens. Her marriage to his father lasted little more than a year. She remarried when Bezos was five. Bezos' stepfather, Miguel Bezos, born in Cuba, emigrated to the United States alone at age 15 and worked his way through the University of Albuquerque. When he married Bezos' mother, the family moved to Houston, Texas, and Miguel Bezos became an engineer for Exxon. Bezos attended River Oaks Elementary in Houston from 4th to 6th grade.
Bezos showed intense and varied scientific interests at an early age. He rigged an electric alarm to keep his younger siblings out of his room and maintain his privacy. He converted his parents' garage into a laboratory for his science projects. The family moved to Miami, Florida, where Bezos attended Miami Palmetto Senior High School. While in high school, he attended the Student Science Training Program at the University of Florida; which helped him receive a Silver Knight Award in 1982. He entered Princeton University, planning to study physics, but soon returned to his love of computers and graduated summa cum laude, Phi Beta Kappa with a degree in computer science and electrical engineering. Bezos was awarded an honorary doctorate in Science and Technology from Carnegie Mellon University in 2008.

  Career
After graduating from Princeton, Bezos worked on Wall Street in the computer science field. Then he worked on building a network for international trade for a company known as Fitel.
Then Bezos worked for Bankers Trust, becoming a vice-president.
Later on he also worked in computer science for D. E. Shaw & Co.
Bezos founded Amazon.com in 1994 after making a cross country drive from New York to Seattle, writing up the Amazon business plan on the way and setting up the original company in his garage. His work with Amazon eventually led him to become one of the most prominent dot-com entrepreneurs. In 2004, he founded a human spaceflight startup company called Blue Origin.
Bezos is known for his attention to business process details. As described by Condé Nast's Portfolio.com, he "is at once a happy-go-lucky mogul and a notorious micromanager. ... an executive who wants to know about everything from contract minutiae to how he is quoted in all Amazon press releases."
Artificial artificial intelligence
Artificial Artificial Intelligence (AAI) is a term coined by Jeff Bezos with reference to Artificial Intelligence (AI). Certain processing tasks, such as identifying whether a person in a photograph is male or female, are still performed better and faster by humans than computers. AI is not yet adequate to programming such tasks. The idea of AAI is to outsource those parts of a computer program to humans. AAI is the underlying principle behind Amazon Mechanical Turk
Nov. 2009 

o o o
Amazon.com Inc.
   

Amazon.com, Inc. entreprise de commerce électronique américaine basée à Seattle. Sa spécialité la plus connue est la vente de livres, mais elle est diversifiée dans d'autres produits, et notamment dans la vente de tous types de produits culturels : disques CD, films, appareils photos numériques, etc.
Créée par Jeff Bezos en juillet 1995, elle a été introduite en bourse au Nasdaq en mai 1997. La filiale française a ouvert en 2000.
En 2008, la société emploie de par le monde 17 000 personnes et a établi, outre le site originel américain, des sites spécifiques pour le Royaume-Uni, l'Allemagne, le Canada, le Japon, la Chine et la France.
Modèle d'entreprise
Pendant longtemps, Amazon.com a perdu de l’argent à chaque livre vendu en raison de ses importants investissements pour s'étendre, mais cette politique était délibérée : elle constituait en effet dans le même temps un fichier d’adresses assorti de préférences personnelles (astronomie, voyages, culturisme…) monnayable très cher auprès des publicitaires pour toucher un public ciblé en ligne. La captation d'attention permettait de vendre de l'audience, ce qui constituait la véritable source de revenus d'Amazon.

 

La première année réellement bénéficiaire est 2004, année où les ventes de matériels dépassent ceux des produits culturels.
En juillet 2005, Amazon a lancé sa section française de l'électronique vendant des articles tels que des télévisions LCD.
En 2006, Amazon se diversifie et lance une gamme de services d'infrastructure informatique Web nommée Amazon Web Services (AWS) basée sur une plate-forme dite « informatique dans les nuages » (Cloud computing). AWS propose un ensemble de produits tels que le service de stockage en ligne avec Amazon Simple Storage Service (Amazon S3), la grappe de serveurs à la demande Amazon Elastic Compute Cloud (Amazon EC2), le service de paiement Amazon Flexible Payments Service (Amazon FPS) etc.

Nov. 2009  

o o o
Blue Origin
   

Blue Origin is a privately-funded aerospace company set up by Amazon.com founder Jeff Bezos.
Initially focused on sub-orbital spaceflight, the company has built and flown a testbed of its New Shepard spacecraft design at their Culberson County, Texas facility. According to company statements, it initially planned on placing the New Shepard in commercial suborbital tourist service in 2010 with flights about once a week. However, the most recently publicized timetable states that Blue Origin will fly unmanned in 2011, and manned in 2012.
History
Since its founding the company has been notoriously tight-lipped about its plans.
Although the company was formally incorporated in 2000, its existence only became public in 2003, when Bezos started buying land in Texas and interested parties followed up on the purchases. This was a topic of some interest in local politics, and his rapid aggregation of the lots under a variety of whimsically named shell companies was referred to as a "land grab".
In January 2005, Bezos told the editor of the Van Horn Advocate that Blue Origin is developing a sub-orbital space vehicle that will take off and land vertically and carry three or more astronauts to the edge of space. The spacecraft is based on technology like that used for the McDonnell Douglas DC-X and derivative DC-XA. Bezos told Reuters in November 2004 that his company hopes to progress to orbital spaceflight. As of January 2005, the company's website announced that it hopes to establish an "enduring human presence in space", but the 2007 version talks instead of aiming to "patiently and step-by-step, to lower the cost of spaceflight so that many people can afford to go and so that we humans can better continue exploring the solar system".
Science fiction author Neal Stephenson worked part-time at Blue Origin until 2006 .

  Headquarters
The company is headquartered in a warehouse situated on 100,000 m2 of industrial land in the Seattle, Washington suburb of Kent, where its research and development is located. The spaceport facility was set up at the "Corn Ranch", a 670 km² spread north of Van Horn and 24 km south of the Guadalupe Mountains, nearly 190 km east of El Paso.
New Shepard
During 2006 the company built a prototype of their New Shepard design. The New Shepard is controlled entirely by on-board computers, without ground control. The fuselage is roughly conical, with a rounded base, and roughly bullet-shaped overall. It is powered by a cluster of nine engines powered by high test peroxide (HTP) and RP-1 kerosene, arranged in a 3 by 3 grid on the bottom. Four landing legs containing shock absorbers also extend from the edges of the bottom.
The first example, christened the Goddard, first flew on November 13, 2006. The flight was a complete success, and pictures and movies from the launch form a major part of the company's spartan web site. However, a second test flight filed for December 2nd never launched. Two successful flight tests have been recorded since then.
In an interview with Charlie Rose on November 19, 2007, Bezos reported that the construction of a second test vehicle was in progress and that a third development vehicle would be built after that before any commercial flights would begin.
Nov. 2009

o
      
Le Kindle

L'Amazon Kindle, ou Kindle est un lecteur de livre électronique commercialisé par Amazon.com. Lancé le 19 novembre 2007 par Jeff Bezos, la version internationale de l'appareil est disponible depuis le 19 octobre 2009 dans plus de 60 pays.
Description et fonctionnalités
Le Kindle est un livre électronique qui permet de se connecter à Internet pour télécharger des contenus (livres numérisés, journaux et magazines…) vendus en ligne par le site américain Amazon.com. Le format des contenus est propriétaire, ils sont protégés par un système de gestion numérique des droits (DRM). Le transfert ne nécessite pas d'ordinateur ni de liaison Wi-Fi, il s'effectue par l'intermédiaire du réseau sans fil haute vitesse de l'opérateur de téléphonie mobile Sprint. L'utilisateur peut également transférer ses propres documents sur le Kindle en reliant l'appareil à un ordinateur par liaison USB ou en les envoyant par courrier électronique au prix de 10 cents par envoi.

 

Les documents Word et divers formats d'image sont convertis par Amazon après l'envoi par courrier électronique afin de pouvoir être lus sur le Kindle.
Un navigateur intégré permet d'accéder au Web et possède un jeu de favoris pré-sélectionnés.
Kindle DX
Le Kindle DX est la deuxième version. Son écran est de 9,8 pouces(25 cm) cela se rapproche de la feuille A4. Comme sur un iPhone l’image s’adapte à la position verticale ou horizontale. Il est d’une épaisseur d’un cm et sa capacité de stockage est de 3,3 Go (environ 3.500 livres). Le PDF est supporté en natif sans conversion. Le Kindle DX utilise le procédé d’encre électronique qui donne l’impression d’être devant un livre. En revanche, il n’a toujours pas d’écran tactile, sans couleur ni Wifi. Afin de télécharger un livre, on doit passer par le réseau 3G de Sprint ou bien le transférer depuis un ordinateur. Enfin, son prix est de 489$, c’est-à-dire le prix d’un ordinateur portable moyen.


o o o
   
………  
………
Date  


Jean-Louis Swiners. Le 17 septembre 2010
BLEUSTEIN (Jeff —)
Harley-Davidson
             
••   ••   ••   ••
Insertion d'un visuel
Insertion d'un visuel
Insertion d'un visuel
Insertion d'un visuel
Texte
Tag : ……
Pour mémoire (Wikipédia)
o o o
   
………  
………
Date  


Novembre 2009
BRANSON (Sir Richard —),
Virgin Galactic, 2001

Un groupe de 800 entreprises
                 
•   •   •   •   •
Logo Virgin Mobile
Virgin ActIve
Virgin Trains
Virgin Cola
Logo Virgin Atlantic
 
  Virgin Racing Team 2009
                 
•   •   •   •   •
Sponsoring
de Brawn Grand Prix
Insertion d'un visuel
Insertion d'un visuel
Insertion d'un visuel
 

  Virgin Atlantic Global Flyer
                 
•   •   •   •   •
Insertion d'un visuel
Insertion d'un visuel
Insertion d'un visuel
ï
 

 

                 
•       Virgin Trains   •   •
Virgin Mobile
 
Virgin Trains
Virgin Cola
Virgin Atlantic
 

  Virgin Atlantic Airways
                 
•       Fiole de carburant   ••   ••
Insertion d'un visuel
 
Avec une fiole de biocarburant
Vol Auckland avec CF 56
de General ELectric
Insertion d'un visuel
 

  Un showman
             
En mariée   Virgin Mobile   Rappel sur les Champs-Élysées   Dubaï
En mariée pour l'ouverture
d'un magasin
Sur les Champs Elysées faisant du rappel
sur la façade de Virgin Store
À Dubaï pour vendre une escale

  Le tourisme spatial
             
RIchard_Branson       •   •
Richard Branson et son grand
amour : Virgin Atlantic
Richard Branson et Burt Rutan présentant White Knight 2,
l'avion porteur de SpaceShipTwo
La maquette 3D de Spaceport America,
conçue par Norman Foster.
Sa construction a commencé
dans le désert de Mojave en avril 2009

  Les records

             
Branson_Traversée_de_la_Manche  
•
•
  ••
Le record de vitesse de la traversée de la Manche en voiture amphibie Gibbs Aquada
Atlantique en mongolfière
Pilote de secours
pour GlobalFlyier
Insertion d'un visuel
      

  Les livres
                 
•   Let screw it  
Branson_Petite_Philosophie
Branson_ Autobiographie
  Dix leçons iconoclastes
Insertion d'un visuel
   
2008
2006
      
Les livres
                 
ew Global Leader   Bio Unauthorized  
Wired
•
  •
   
Insertion d'un visuel
Insertion d'un visuel
      

oWikipédia (pour mémoire)
      
Richard Branson    

Né en 1950. Connu grâce aux nombreux succès qu'il a rencontrés avec sa marque Virgin, laquelle regroupe de nombreuses activités comme des compagnies aériennes ou des chaînes de distribution.
En France, on le connaît surtout comme l'ex-propriétaire des Virgin Megastores (cédés en 2001 au groupe Lagardère). Il a aussi créé, entre autres sociétés : Sony Virgin Atlantic (transport aérien), Virgin Cola (sodas), Virgin Direct (produits financiers), Virgin Trains (transports ferroviaires), Virgin Mobile (téléphonie mobile), Virgin Active (Salle de sport), Virgin Money (Finance), Virgin Galactic (Tourisme spatial).
Biographie
Dyslexique, il a mené des études médiocres. Son proviseur lui aurait dit: « Tu finiras en prison ou milliardaire. ». Il a failli faire de la prison (pour fraude à la TVA alors que Virgin, à ses débuts, était en difficulté). Il a fini milliardaire.
Excellent sportif, jusqu'à un accident qui l'atteint au genou, il fait ensuite preuve d'une précoce envie d'entreprendre : à 18 ans, il se lance, sans succès, dans une plantation de sapins (en vue du commerce de sapins de Noël), puis dans l'élevage de perruches ondulées.
A 16 ans, intéressé par l'écriture et la publication, Branson quitte l'école pour aller à Londres, afin de se lancer à plein temps dans la création d'un magazine indépendant pour étudiants. Il fonde le magazine Students, et réussit à attirer ou interviewer des contributeurs prestigieux.
Il diversifie ensuite les activités exercées derrière la marque Students en ouvrant le Student Advisory Centre, qui assure, entre autres, une forme de planning familial pour étudiants. Accaparé par la recherche de sponsors et la gestion de l'entreprise et constatant les difficultés de l'activité magazine, Richard Branson se réoriente vers la vente de disques par correspondance, activité plus lucrative sur un marché en plein développement.
C'est à ce moment que le nom Virgin est choisi, sur la proposition d'une collaboratrice ayant dit "Nous sommes tous vierges en business".
Afin de faire face à une importante grève de la poste britannique, qui remet en cause l'activité de vente par correspondance, Branson ouvre une première boutique à Londres, sur Oxford Street. Il effectue ensuite son premier investissement important en achetant une propriété près d'Oxford, qu'il fait équiper d'un studio d'enregistrement. Le studio, où les artistes peuvent également résider, est appelé "Le Manoir".
Peu après, Richard Branson lance le label Virgin Records.

 

Dans le premier album paru sous le label Virgin est Tubular Bells de Mike Oldfield. Richard Branson organise la promotion du disque et tient le rôle de manager d'Oldfield. Cet album s'avère être un succès colossal. Il vendra plus de dix millions d'exemplaires en dix ans (ventes cumulées de dix-sept millions vers 2000). Branson doit ensuite réussir à diversifier les artistes du label Virgin, trop associé au mouvement hippie et progressif représenté par Mike Oldfield, qui assure l'essentiel des bénéfices de Virgin pendant les premières années. Le changement d'image sera assuré par la signature des « scandaleux » Sex Pistols, et la diversification pop-rock consacrée par l'arrivée d'artistes tels que Phil Collins ou Culture Club.
les années quatre-vingt, Virgin progresse très rapidement et diversifie ses activités avec des fortunes diverses : livres, vidéo, restauration... La chaîne de petits magasins britanniques fait place au réseau international de Virgin Megastores. L'activité dans laquelle Branson s'investit le plus est le transport aérien, au point qu'il vend Virgin Music à Thorn EMI en 1992 pour développer Virgin Airways.
Branson serait à la tête d'une fortune de plus de 3 milliards de livres sterling.

Faits et anecdotes
Richard Branson est le premier à avoir traversé l'Atlantique en montgolfière. Il n'hésita pas non plus à sponsoriser son ami, l'américain Steve Fossett, disparu en septembre 2007 et qui fut lui aussi détenteur d'un très grand nombre de records.
Richard Branson se déclare libertarien. On comprend donc sa proposition faite en février 2007, de créer en Grande-Bretagne une banque "mutualiste" de sang de cordon ombilical au sein du groupe Virgin. Le prélevement et le stockage seraient payants, mais l'utilisation ne serait pas limitée au seul usage thérapeuthique personnel, 80% étant disponible au sein d'une banque publique de greffons.
En 2009, Richard Branson sponsorise la nouvelle équipe en Formule 1 Brawn GP.

     
Virgin Atlantic
   
………  
………
     
Virgin Galactic
   
………  
………




Jean-Louis Swiners. Le 15 septembre 2010
BRIN ( Sergueï —), Larry PAGE, Eric SCHMIDT
et les autres
(Google, Google Earth, Google Map et les autres)
             
Sergei_Brin   Larry_Page   Eric_Schmidt   •
Sergeï
Larry
Eric
TIME
             
  •   •   Lars Rassmussen
Marissa Mayer
Google Street en tricycle pour accéder aux endroits inaccesibles
ou interdits à la circulation
(ici le parvis de la Défense à Paris)
Google Wave (2010).
Un échec retentissant
Lars Rasssmussen,
Googleplex, Sydney,

  LES LIVRES


                 
Inside   La révolution Google     Une révolution du management   •
……
Bernard Girard
 
Traduction en anglais

             
••   ••   ••   ••
Vise & Malseed
Insertion d'un visuel
Insertion d'un visuel
Insertion d'un visuel

 
o
      Pour mémoire (Wikipédia)

Sergueï Brin
Sergueï est né en 1973 à Moscou dans une famille juive, et émigre en 1979 avec ses parents aux États-Unis, à Palo Alto dans la Silicon Valley en Californie.
En 1990, il débute ses études à l'Université du Maryland où il obtient en 1993 un Bachelor of Science en mathématiques et informatique. Il les poursuit à l'Université Stanford en Californie où il décroche un master en informatique. Après avoir obtenu son master, il se rend à Stanford pour commencer une thèse en Informatique (Ph.D in computer science).
C'est là qu'il rencontre Larry Page avec qui il va travailler sur un projet de moteur de recherche internet qui deviendra en 1998 Google

Larry Page .
Larry est né en 1973 à Ann Arbor dans le Michigan de Carl Page, pionnier de l'informatique.
Il a obtenu un Bachelor of Science en ingénierie et en informatique, avec mention, à l'Université du Michigan. Il est également titulaire d'un master en informatique de l'Université Stanford.
Il commença une thèse à l'Université Stanford sous la direction de Terry Winograd. C'est à Stanford que Larry Page et Sergey Brin (qui avait commencé une thèse lui aussi) se rencontrent et que commencera l'aventure Google.
Larry est l'inventeur du procédé PageRank : le classement des pages Web en fonction de leur popularité.
En 2002, le Forum économique mondial lui décerne le titre de "Leader international de l'économie du futur" et en 2004, il reçoit le prix Marconi.
Il s'est marié en 2007 avec Lucy Southworth, une chercheuse en biologie médicale.

  Eric Schmidt
Eric Schmidt, né en 1955, est le PDG (Chief executive officer - CEO) de Google depuis 2001. Il y assume des responsabilités importantes en matière de gestion, de stratégie et d'expertise technologique.
Chercheur informatique chez Bell Laboratories et Zilog puis au Palo Alto Research Center de Xerox, Directeur technique et Directeur général de Sun Microsystems (où il a largement contribué au développement et à la diffusion du langage de programmation Java) puis PDG et Président du Conseil d'Administration de Novell.
En 2006, il est élu membre de la National Academy of Engineering en reconnaissance de son travail sur le développement des stratégies internet de Google.
Il entre la même année au Conseil d'administration d'Apple, où il siège aux côtés de Steve Jobs, co-fondateur et patron de la firme à la pomme, et d'Al Gore, ancien vice-président des Etats-Unis sous le mandat de Bill Clinton (il sera contraint de démissionner de ce poste en août 2009 en raison du risque de conflits d'intérêt entre Apple et Google).
Principal artisan du succès de Google, les stock options dont il dispose dans l'entreprise de Montain View en font aujourd'hui l'un des hommes les plus riches du monde (129e au classement du magazine Forbes de 2007), avec une fortune estimée à plus de 5 milliards de dollars
.
Google
 


En août 2005, Google rachète Android, une start-up spécialisée dans le développement d'applications de téléphonie mobile.
Urchin : Compagnie d'analyse statistique du web, acquise en mars 2005.
Dodgeball (2 employés) : Compagnie d'analyse de cliques (voir Théorie des graphes) en matière de téléphonie mobile. La compagnie est venue spontanément chercher Google pour soutenir son développement financier. Liée aujourd'hui au projet Google Mobile.
En 2006, Google, tout comme les autres 6 moteurs de recherche, accepte de brider son moteur de recherche afin de mieux s'implanter en République populaire de Chine. Ainsi à dater du 28 janvier 2006, une recherche images sur « Tian’anmen » affiche dans Google.fr la célèbre photo d'un étudiant barrant la route des chars, symbole des manifestations de la place Tian'anmen, tandis que sur Google.cn les résultats affichent des portraits de familles joyeuses ou photos de monuments. Toutefois, une telle censure s'applique aussi à des sites racistes, islamistes ou révisionnistes dans les versions française et allemande de Google.
Au mois de mai 2006 Google lance GWT (Google web Toolkit) un outil qui permet de développer des applications en Ajax. Cet outil est passé en open source en décembre 2006. Il est au cœur de la stratégie web de Google.
Le 9 octobre 2006, Google rachète YouTube pour un montant de 1,65 milliard de dollars en actions, ce qui constitue la plus grosse opération d'acquisition de Google jusqu'alors.
Fin novembre 2006, Google ferme Google Answers.
Le 2 septembre 2008, lancement dans 100 pays du navigateur Web Google Chrome, logiciel Open source.
dMarc Broadcasting : Firme spécialisée dans la diffusion de messages publicitaires à la radio. Achetée en janvier 2006 pour 102 millions de dollars.
Writely : éditeur de traitement de texte, en ligne, acquis en mars 2006 pour 8 millions de dollars.
@Last Software : société éditrice du logiciel SketchUp acquise en mars 2006 pour 11 millions de dollars.
Neven Vision : Firme spécialisée dans le développement de logiciels de reconnaissance photographique acquise en août 2006 pour 12 millions de dollars.
YouTube : Site web de diffusion vidéo acquise en octobre 2006 pour 1,65 milliard de dollars.
JotSpot : Site hébergeur de wikis intelligents (comportant des pages de tableurs et d'agendas collaboratifs, etc.) pour les particuliers et les entreprises, acquis fin octobre 2006 pour un montant de 2 millions de dollars. L'étude de ce produit à conduit à Google Wave en 20099.
iRows Tableur en ligne du type Google Spreadsheets.
Endoxon Société de cartographie internet et de services mobile suisse. Achetée en décembre 2006 pour 28 millions de dollars
.

Adscape Media : Société canadienne spécialisée dans l'insertion de publicités dans les jeux vidéo. Achetée en mars 2007 pour 23 millions de dollars.
Trendalyzer : logiciel de visualisation de données développé par la fondation GapMinder. Racheté en mars 2007 pour un montant de 1 million de dollars.
DoubleClick : régie publicitaire internet. Racheté en avril 2007 pour 3,1 milliards de dollars en cash.
FeedBurner : plate-forme de gestion des flux RSS/Atom. Achetée en mai 2007 pour 100 millions de dollars.
Panoramio : société espagnole proposant des millions de photos liées à des emplacements géographiques. Le service correspondant vient compléter Google Earth. Achetée en mai 2007 pour 7 millions de dollars.
GrandCentral : start-up spécialisée dans la téléphonie. Rachetée en juillet 2007 pour 45 millions de dollars.
Postini : Rachetée en juillet 2007 pour 625 millions de dollars, cette société est spécialisée dans la protection des internautes contre les codes malveillants
Zingku : en septembre 2007, Plate-forme de services mobiles, pour 1 million de dollars.
Jaiku : en octobre 2007, Service d'envoi et de réception de courts messages via le web, la messagerie instantanée d'AOL et Yahoo et les téléphones mobiles pour 1,5 million de dollars.
Knol : en décembre 2007, encyclopédie en ligne collaborative sur un principe ressemblant légèrement à Wikipédia
Android : en novembre 2007 système d'exploitation open source pour smartphones, PDA et terminaux mobiles
iGoogle : en décembre 2007 Google met en place une page d'accueil personnalisée pour chaque adresse IP.
google.org : en janvier 2008 Google crée un projet philanthropique en investissant 26 millions de dollars.
Palimpsest : en février 2008, espaces de stockage et de partage en ligne afin d'aider la communauté scientifique.
Google Health : en mars 2008, service Internet d'archivage de dossiers médicaux pour les internautes américains et permettant d'améliorer le suivi médical de certains patients.
Google Sites : en mars 2008, service ajouté à Google Apps permettant le création de sites intranet ou de partage d'informations
Lively : en juin 2008 est un jeu en ligne qui met en ligne des avatars, Google espère contrer Second life.
Google Tendances des recherches : en août 2008, service donnant des statistiques sur les recherches des utilisateurs sur Google
Omnisio : en août 2008, Google rachète cette start-up spécialisée dans la synchronisation de video (association d'image, de texte...) pour un montant de 15 millions de dollars.
Google Chrome : en septembre 2008, Chrome est un navigateur web libre développé par Google.
TextCube, Septembre 2008 : logiciel de gestion de blogs et outils communautaires, à installer sur un site.
Lieux et centres d'activités
Le principal lieu où est mis en place le développement de Google est le Googleplex situé en Californie.
L'entreprise Google possède un complexe à New York pour la recherche de nouveaux services.
Google est aussi basé en Europe avec un siège à Dublin en Irlande. En mars 2008, l'entreprise crée un nouveau complexe à Zurich en Suisse pour son développement en Europe.
Plusieurs bâtiments sont placés au Moyen-Orient : en Israël, à Dubai et au Qatar.
En Afrique du Sud sont présents les locaux de Google pour son développement en Afrique.
Il n'y a qu'un seul site en Asie se situant à Singapour.
Google crée à partir de 2007 un complexe de serveurs à Mons, en Belgique, dans la zone industrielle de Ghlin-Baudour. Une déviation du canal Nimy-Blaton pour le refroidissement ainsi qu'une ligne de chemin de fer sont prévus.

Google, Inc. (prononcé [gugœl]) est une société fondée le 27 septembre 1998 dans la Silicon Valley, en Californie, par Larry Page et Sergey Brin, auteurs du moteur de recherche Google. Google s'est donné comme mission « d'organiser l'information à l'échelle mondiale et de la rendre universellement accessible et utile ».
Début 2008, Google valait quelque 210 milliards de dollars à la Bourse de Wall Street. En 2009, Google affirme posséder 1,8 millions de serveurs contre 400000 en 2006, soit le parc de serveurs le plus important du monde avec des machines réparties sur 32 sites.
Google va créer une nouvelle version de son moteur de recherche appelée Caffeine.
Depuis 2001, Eric Schmidt en est le PDG (CEO). La société compte environ 20 000 employés dont la plupart travaillent au siège mondial : le Googleplex, à Mountain View, en Californie. En 2006, Google a acheté le site à SGI pour 319 millions de dollars.
Sur la période s'étalant de juin 2000 à novembre 2004, le moteur de recherche Google aurait indexé plus de 8 milliards de pages web, 1 milliard d'images. En 2008, Google annonce avoir identifié plus de 1 000 milliards de pages web.
Historique
Lancement du moteur de recherche : Google est né
En 1996, Google, alors baptisé BackRub, est le nom d'un projet scientifique sur lequel travaillent deux étudiants de l'université Stanford : Larry Page et Sergey Brin et qui concerne les moteurs de recherche. Ils imaginent qu'un logiciel qui analyserait les relations entre les sites web pourrait donner de meilleurs résultats que ceux donnés par leurs concurrents de l'époque, Altavista notamment.
Le nom de domaine « google.com » est enregistré le 15 septembre 1997.
Les deux étudiants recherchent des fonds pour créer leur entreprise. Ils renomment le projet Google, en référence au mot Gogol (voir ci dessous Origine du nom). Andy Bechtolsheim, un des fondateurs de Sun Microsystems, leur offre 100 000 $ après avoir vu ce dont était capable leur moteur de recherche. Grâce notamment à leurs familles et amis, ils arriveront à réunir 1 million de dollars et pourront lancer la société Google Inc. le 7 septembre 1998. Leur premier bureau sera un garage à Menlo Park, comme c'est souvent la tradition dans la Silicon Valley.
En février 1999, c'est 500 000 requêtes par jour que Google doit gérer, puis en août 3 millions. En mars, la société déménage à Palo Alto. Le moteur de recherche qui était jusque-là en version bêta, achève sa phase de test le 9 septembre.
Le moteur assied sa renommée
Dès janvier 1999, la presse commence à se faire l'écho des performances de ce nouveau moteur de recherche. Le journal Le Monde écrit ainsi que le choix technologique de Google « s'avère très efficace à l'usage. Ainsi, une recherche avec les mots “Bill Clinton” sur Google renvoie d'abord au site de la Maison Blanche, alors qu'AltaVista ne fait apparaitre le site qu'après des dizaines d'autres références. »5. Autre avantage : Google affiche les mots-clés en gras dans le contexte d'une phrase pour chaque lien alors qu'Altavista ne fournissait à l'époque que les liens eux-mêmes.
En juin 2000, Google est le premier moteur de recherche à avoir référencé un demi-milliard de pages web. Google signe cette année-là un partenariat avec Yahoo! et commence à proposer de la publicité ciblée en fonction des mots-clés. À la fin de l'année, la barre d'outil Google (Google Toolbar) est proposée au téléchargement.
Larry Page et Sergey Brin font appel en mars 2001, à Eric Schmidt, le président de Novell, pour prendre la direction de l'entreprise. Le 4 septembre 2001, Google obtient la validation de son brevet concernant PageRank. Aujourd'hui Google est le premier moteur de recherche sur Internet, que 80 % d'internautes américains utilisent contre seulement 35 % de Chinois, qui préférent l'outil chinois Baidu.
Rachat et création de nouveaux services [modifier]
La compagnie se spécialise dans la détection de petites sociétés jugées prometteuses et susceptibles d'être valorisées par une synergie avec ses activités.
En 2001, Google lance le service Google Catalogs.
Deja News : Archive d'USENET créée en 1995. Achetée en février 2001 pour 5 millions de dollars et rebaptisée Google Groups.
Outride : spin-off du Xerox Palo Alto Research Center (PARC). Achat de propriété industrielle en septembre 2001 et incorporation dans le moteur de recherche Google pour un montant de 2 millions de dollars.
En mai 2002 : Google lance Google Labs, le laboratoire des services et applications de la société. Le 12 juin 2002, Sergey Brin annonce officiellement à Paris l'ouverture de la filiale française. En décembre, lancement de Froogle, un service d'achat en ligne.
En février 2003 Google rachète Pyra Labs pour 9 millions de dollars, le propriétaire de Blogger, un service de création de blogs. Google gère au quotidien 200 millions de requêtes par jour, soit 56 % des requêtes mondiales. En mai, Google News est décliné en version francophone.
Applied Semantics : Achat de cette société de publicité contextuelle en avril 2003 et usage dans le service AdWords pour 102 millions de dollars.
Kaltix (3 employés) : compagnie de recherche acquise en septembre 2003 pour 4 millions de dollars.
L'année 2004 marque pour Google l'apogée de sa domination en matière de recherche : 84,9 % des requêtes sur le web sont faites auprès de Google[citation nécessaire]. On peut expliquer cela grâce notamment à ses partenariats avec Yahoo, AOL et CNN. En effet, ces sociétés ont signé des accords pour que Google soit le moteur de recherche de leurs sites. C'est justement en février 2004 que Yahoo se sépare de Google pour développer son propre moteur de recherche. Cette année-là, Google lance Gmail et Google Desktop Search.
Blogger (Pyra Labs) : Achat en mai 2004, reconception complète par les spécialistes de Google, devenue aujourd'hui (2005) l'un des principaux hébergeurs de blogs.
Picasa : Créateurs d'un programme de gestion de photos à 30$ lancé en octobre 2001. Intégré à Blogger en juillet 2004. Picasa devint alors un produit gratuit incorporant le fameux bouton Google « J’ai de la chance ! ». Ce logiciel reste régulièrement primé par différents magazines de micro-informatique aux États-Unis.

Keyhole : Compagnie de cartographie fondée en 2001. Achetée en octobre 2004 dans le cadre du projet Google Maps. Réduction immédiate de son prix de 69,95 $ à 29,95 $, et intégration de ses photos satellite dans Google Maps.
Zipdash : Compagnie de gestion de trafic acquise en 2004 et incorporée discrètement dans Google Maps. Le nom de Zipdash n'est apparu que dans le rapport annuel 2004 de Google.
Where2 : Compagnie de cartographie australienne mentionnée également dans le rapport 2004, mais sans précisions. Probablement liée au développement de Google Maps.


Jean-Louis Swiners. Le 15 septembre 2010
BUCKLEY (George —) 
3M Company

Q : « What's your secret to success ?
A : « The absolutely best way for me to be successful is to have people working for me who are better. Having that kind of emotional self-confidence is vital to leaders. The people I work with are my friends. How can you possibly be objective if you work with your friends? You build respect in those people because you admire what they do. Having once built respect, you build trust. However hokey it sounds, it works.
»


             
George_Buckley   Berger Innovating at the Top   Steri-Drape   Thinsulate
George Buckley
Innovating at the Top
Steri-Draper, etc.
Thinsulate
             
Technology/Markets   ••   ••    
Modèle/Paradigme Technology/Market
Visuel à venir
Stétoscope électronique
 

             
Innovation is not just a process   Breakthrough Products   Adper    
Innovation Is Not Just About Process
Breakthrough Products
Adper
 
             
••
••
••
••
Le rétro-projecteur et sa filiation (son évolution)
le Miniprojecteur
Creativity at 3M
(Von Hippel) HBR
The 3M Way
Gundley

L'entreprise aurait fait marche arrière vis-à-vis des Six Sigma
Tag : culture de l'innovation, évolution, lead-users, Von Hippel

Pour mémoire (Wikipédia)

George W. Buckley o o
   
George W. Buckley is the Chairman, President, and Chief Executive of 3M.
He was named to these positions on December 7, 2005.
Buckley came to 3M from Brunswick Corporation where he served as chairman and chief executive officer since June 2000.
Prior to leading Brunswick, Buckley was with Emerson Electric Company as the president of its U.S.-based Electrical Motors Division and the Automotive and Precision Motors Division. He also served as chief technology officer for Emerson’s worldwide group of motor and appliance-related businesses.
 
He holds a Ph.D. in engineering from the University of Huddersfield, U.K.
He also holds a B.Sc. in electrical and electronic engineering and an honorary D.Sc. in engineering from the University of Huddersfield.
Date  : février 2010

o o o
3M Company
   

(NYSE : MMM), auparavant Minnesota Mining and Manufacturing Company (jusqu'en 2002) , est une société américaine, créatrice entre autres du Scotch dans les années 1920 et Post-it dans les années 1980.
Historique
La Minnesota Mining & Manufacturing Company (3M) est fondée en 1902 par cinq hommes d'affaires, pour l'exploitation d'une mine de corindon à Two Harbors (Minnesota) pour la production de meules. L'échec de leur première expédition les entraîne à s'installer à Duluth, pour produire du papier de verre sans beaucoup plus de succès.
En 1910, l'entreprise s'établit à Saint-Paul, et trouve peu à peu un succès modéré jusqu'à la commercialisation au début des années 1920, d'un papier abrasif imperméable.
En 1925, la société se diversifie en lançant le ruban adhésif de masquage et la marque Scotch, conçu par un jeune assistant de laboratoire Richard G.Drew. Le ruban de Cellophane Scotch® est créé quelques années plus tard.
Durant la Seconde Guerre mondiale, la société entre dans le secteur de la défense, puis dans la signalisation routière, ou encore la bande magnétique d'enregistrement audio.
Les années 1950 voit le lancement des tampons de récurage Scotch-Brite.
Dans les années 1970 et 1980, l'entreprise investit le secteur médical et bureautique, avec la commercialisation du Post-it.
Créations notables
Avec 600 brevets déposés par an, l'entreprise a construit sa spécificité sur une recherche d'innovation permanente.
Parmi ses créations, on note en particulier :
Papier de verre 3M Wetordry 1921
Le ruban adhésif (Scotch, entre autres) 1930
Film rétro réfléchissant scotchlite 1939

 

 

Piste d'athlétisme Tartan 1962
Jeux de société : (Sleuth, Focus, Acquire, Venture...) entre 1962 et 1974
Fibre synthétique Thinsulate
Le Post-it 1980
Résine de contention Scotchcast 1980
Adhésif repositionnable pour change complet bébé 1984
Système de jonction pour câbles électriques QS2000 1985
Microflex circuits 1992
Aldara (imiquinod) cream 1997

Activités
Son activité porte sur différents domaines:
Industrie et transport (6,8M$ - 29,5%) ;
Santé (4M$ - 17,5%)
Signalisation, communication et systèmes optiques (3,8M$ - 16,5%) ;
Grand public et bureau (3,2M$ - 14%) ;
Sécurité et protection et (2,6M$ - 11,5%) ;
Électricité, électronique et télécommunications (2,5 M$ - 11%) ;
La société a également eu des activités dans les Jeux de société, de 1962 à 1974.
La société compte 130 usines à travers le monde, des filiales dans 60 pays, et des marques comme Scotch, Scotch-Brite, Scothgard, Post-it, Nexcare, Filtrete1. Elle produit plus de 55 000 produits, disponibles dans plus de 200 pays, dont des colles, abrasifs, laminés, protections passives contre l'incendie, produits dentaires, matériel électrique, les circuits électroniques, optiques des films et des logiciels de gestion de la chaîne d'approvisionnement. 3M a des opérations dans plus de 60 pays - 29 entreprises internationales avec les opérations de fabrication, et 35 avec des laboratoires

Date  : février 2010

 

©2004-2010 Jean–Louis Swiners & INNOVATION-CREATIVE.COM

 

 

 

 

 

 

 

 

ANNEXE




Jean-Louis Swiners. Le 17 septembre 2010
…TEMPLATE
17 septembre 2010
             
••   ••   ••   ••
Insertion d'un visuel
Insertion d'un visuel
Insertion d'un visuel
Insertion d'un visuel
Texte
Tag : ……
Pour mémoire (Wikipédia)
o o o
   
………  
………
Date  

 

CONSERVÉ PROVISOIREMENT POUR MÉMOIRE
Octobre 2009
ANSARI (Anousheh —)

             
Anousha Ansari   250   ••   •
Insertion d'un visuel
Insertion d'un visuel
Insertion d'un visuel

Texte

Tag : ……

Pour mémoire (Wikipédia)
o o o
   

Née le 12 septembre 1966 à Mashhad en Iran. Femme d'affaires américano-iranienne.
Elle est devenue célèbre en 2006 comme la première femme touriste de l'espace. Elle est devenue du même coup la première femme musulmane et la première Iranienne à aller dans l'espace.
Jeunesse
Ses parents et elle ont déménagé de Mashhad à Téhéran peu après sa naissance. Elle a émigré aux États-Unis en 1984, ne parlant alors pas anglais mais voulant poursuivre ses études scientifiques. Elle a passé son diplôme de premier cycle (Bachelor of Science) en génie électrique et en informatique, à la George Mason University, puis sa maîtrise (master's degree) à la George Washington University.
Création d'entreprises
Après avoir débuté à la compagnie de télécommunication MCI, où elle a rencontré son mari Hamid Ansari, elle crée avec lui et son beau-frère Amir Ansari la société Telecom Technologies en 1993. Ils la revendent en 2000 au mieux de la bulle Internet à Sonus Networks. Anousheh Ansari a figuré en 2001 dans la liste du magazine Fortune parmi les "40 under 40" (40 personnalités de moins de 40 ans).
Anousheh Ansari a ensuite créé la société Prodea Systems, qu'elle lance juste avant de partir dans l'espace.
Mécène puis voyageuse spatiale
Avec sa famille, elle a cofinancé le Ansari X Prize destiné à encourager le développement des voyages privés dans l'espace.
Elle a pris place dans un vaisseau Soyouz (vol Soyouz TMA-9 ) le 18 septembre 2006 pour un vol de 10 jours dans la station spatiale internationale. Sous la pression des autorités russes et américaines, elle ne pourra pas garder le drapeau iranien sur sa combinaison, ni diffuser de message politique. Elle a été la première bloggeuse spatiale de l'histoire, relatant et répondant en direct aux internautes depuis la station spatiale.
Le prix du billet est estimé à une vingtaine de millions de dollars pour un séjour de dix jours.

  Activités en orbite
Ansari a participé à plusieurs expériences scientifiques menées par l'Agence spatiale européenne, ayant principalement pour objet l'étude de certains aspects du mal de l'espace :
Neocytolysis experiment
Une étude des mécanismes de l'anémie qui survient après un séjour en impesanteur par destruction sélective des jeunes hématies, dite néocytolyse. Il s'agit d'une réaction d'adaptation à l'impesanteur : le sang n'étant plus retenu dans les quatre membres par la gravité, s'accumule dans la partie supérieure du corps humain où l'hémoconcentration s'élève alors, provoquant en réponse, par le tissu hématopoïétique, une destruction des globules rouges les plus jeunes afin de diminuer leur concentration. Cette concentration devient insuffisante une fois retourné sur terre, provoquant l'anémie en question.
Low Back Pain experiment
Une étude de l'influence des modifications musculaires sur les lombalgies. Inexplicablement de nombreux astronautes ont rapporté avoir souffert de lombalgies alors qu'ils étaient en impesanteur, bien qu'ordinairement le mal de dos soit une conséquence, pense-t-on de la pesanteur terrestre.
Une hypothèse avancée par des scientifiques pour expliquer ceci serait que les os iliaques doivent maintenir le sacrum en place au moyen d'un corset musculaire puissant qui doit augmenter son tonus au lever et diminuer pendant le sommeil. Ce corset musculaire s'atrophierait, comme tous les muscles squelettiques en l'absence de gravité
C'est cette atrophie musculaire qui sera mesurée ainsi que ses variations lors de séjours en micro-gravité. Un questionnaire concernant les lombalgies ressenties sera rempli par les astronautes, et les mesures seront comparées à d'autres réalisées avant et après le vol spatial pour préciser les relations ente lombalgie et effort/surmenage lombaire.
Chromosome-2 experiment
Une étude des effets mutagènes des radiations sur l'ADN chromosomique de l'être humain, notamment celui de ses lymphocytes sur prélèvement sanguin. Ce genre d'exposition aux radiations ne peut être simulé sur terre mais nécessite un environnement spatial réel pour être étudiée avec pour objectif l'optimisation des dispositifs anti-radiations des futures missions d'exploration.
Sample experiment
Une étude des populations bactériennes à bord de l'ISS. En effet, l'impesanteur peut se révéler être un facteur de croissance de bactéries pathogènes et aussi de résistance aux antibiotiques. Aussi une éventuelle contamination par de tels germes est un risque à prendre au sérieux. Des prélèvements bactériologiques seront réalisés au niveau des interrupteurs, des claviers et des installations sanitaires, par exemple.
Date  
BERNER-LEE (TIM —),
World Wide Web Consortium (W3C)
In
ternet, 1989
             
•   Premier serveur Web   •   •
TIm Berner-Lee en 2005
L'ordinateur que Tim a utilisé en 1989
pour inventer le World Wide Web.
      
o
      
Wikipédia (pour mémoire)
Tim Berners-Lee, né à Londres en1955, est le co-inventeur avec Robert Cailliau du World Wide Web.
Il préside aujourd'hui le World Wide Web Consortium (W3C).
Tim étudie la physique à l'université d'Oxford de 1973 à 1976. Il profite de ces années pour fabriquer son premier ordinateur à partir d'un microprocesseur Motorola 6800 et d'une vieille télévision.
En 1989, il travaille au CERN, qui est alors connecté à Internet. Berners-Lee voit là l’opportunité de lier le principe d’hypertexte avec Internet. Il déclarera plus tard : « Je n'ai fait que prendre le principe d’hypertexte et le relier au principe du TCP et du DNS et alors – boum ! – ce fut le World Wide Web ! »1
À partir de 1990, il développe les trois principales technologies du web :
• les adresses web,
• le Hypertext Transfer Protocol (HTTP)
• le Hypertext Markup Language (HTML).
Il développe le premier navigateur web et éditeur web (dénommé WorldWideWeb et développé sur NeXTSTEP) et le premier serveur HTTP, le CERN httpd. Il travaille avec Robert Cailliau et quelques autres personnes du CERN.
En décembre 1994, il quitte le CERN pour le Massachusetts Institute of Technology (MIT), où il occupe la chaire 3Com (Computer Communication Compatibility) au Laboratory for Computer Science (LCS).
La même année, Berners-Lee fonde le World Wide Web Consortium (W3C) au Massachusetts Institute of Technology (MIT).
Le World Wide Web Consortium comprend différentes sociétés prêtes à créer des standards et à faire des recommandations pour améliorer la qualité du web. En 1996, avec la collaboration de Håkon Wium Lie, le W3C annonce un standard nommé Cascading Style Sheets (CSS).

 
En décembre 2004, Berners-Lee accepta la chaire en Science de l’Informatique à la School of Electronics and Computer Science de l’université de Southampton. Il s’attellera bientôt en étroite collaboration avec cette université à son nouveau projet : le Web sémantique, une nouvelle forme de contenu web révolutionnaire, d'après son concepteur.
Même si les principes de base du web sont relativement simples, Berners-Lee comprit comment les combiner de manière à ce qu’ils relèvent sans cesse de nouveaux potentiels. Mais sa plus grande contribution fut peut-être d’avoir rendu son idée complètement libre sans brevet ni droits. Le World Wide Web Consortium décida que leurs standards devaient être basés uniquement sur des technologies libres de tout droit afin que chacun puisse les adopter librement.
Dans une intervention donnée en 2005 à la chaîne BBC, il déclara que l’Internet, en tant que source d'information, avait des limites :
« Même le site le plus clair, le plus intelligent et le plus étendu ne peut espérer la richesse d'information contenue dans un bon livre de référence. Internet, très clairement, ne peut pas remplacer une bibliothèque publique bien organisée. »
En 2004, il est anobli par la reine d'Angleterre Élizabeth II.
En 2005, il est consacré par le gouvernement allemand qui lui décerne le prix Quadriga en tant que « l'un des deux plus importants scientifiques du xxe siècle, aux côtés d'Albert Einstein ».
En 2007, la reine Élizabeth II lui confère l'ordre du Mérite, seconde décoration du royaume britannique et qui n'est conféré qu'à 24 personnes vivantes en tout.
Tim vit actuellement à Boston avec sa femme et ses deux enfants.


BRANDEBURG (Karlheinz —)
Fraunhofer Institute for Digital Media Technology

             
•   •   •  
Karlheinz Brandenburg (en pull foncé avec les écouteurs)
et son équipe de 1989
Directeur
de l'Institut Fraunhofer
Un des plus petits MP3 du monde…

Son Ph.D. en 1989 sur la compression des sons à l'origine du format MP3. Directeur du Fraunhofer Institute for Digital Media Technology (IDMT) d'Ilmenau.
Hall of Fame.
Norme 1995

Premier baladeur 1997

Tag : innovation révolutionnaire
 
 
oPour mémoire (Wikipédia, 23 oct. 2009)
      
Karlheinz Brandebourg    
     
Le format MP3
   

Le MPEG-1/2 Audio Layer 3, plus connu sous son abréviation de MP3, est la spécification sonore du standard MPEG-1, du Moving Picture Experts Group (MPEG). C'est un algorithme de compression audio (voir aussi codec) capable de réduire drastiquement la quantité de données nécessaire pour restituer de l'audio, mais qui, pour l'auditeur, ressemble à une reproduction du son original non compressé, c'est-à-dire avec perte de qualité sonore significative mais acceptable pour l'oreille humaine.
L'extension de nom de fichier est .mp3 et le type MIME est audio/mpeg1. Ce type de fichier est appelé « fichier MP3 ».
Un fichier MP3 n'est soumis à aucune mesure technique de protection (cf. gestion numérique des droits).
Histoire
Le codage MPEG-1/2 Layer 2 est né avec le projet Digital Audio Broadcasting (radio numérique DAB) qui fut lancé par le Deutsche Luft und Raumfahrt. Ce projet a été financé par l'Union européenne, et faisait partie du programme de recherche EUREKA, plus connu sous le nom de EU-147.
Le projet EU-147 exista de 1987 à 1994. En 1991, deux formats étaient disponibles :
• MUSICAM (Masking pattern adapted Universal Subband Coding And Multiplexing), basé sur un pur codage psycho-acoustique et un banc de filtres adaptés aux sons de type percussifs ;
• ASPEC (Adaptive Spectral Perceptual Entropy Coding), qui introduisait la technologie de codage entropique.

 

Le format Musicam conçu par le CCETT, Philips et l'IRT fut choisi par l'ISO MPEG Audio dirigé par Hans-Georg Mussman en raison de sa structuration modulaire en plusieurs couches de codage [Layers], sa simplicité de mise en œuvre côté décodeur et sa grande tolérance aux erreurs de transmission.
À la demande de Hans-Georg Mussman, un groupe de travail regroupant Leon Van de Kerkhof (Philips), Geri Gking (TDF-CCETT), Karlheinz Brandenburg (Fraunhofer-Gesellschaft) reprit des idées de Musicam et d'ASPEC, ajouta de nouveaux outils technologiques et créa le format MP3 (Layer III ou couche III), conçu pour être de même qualité à 128 kbit/s que le MP2 à 192 kbit/s.
La norme ISO MPEG Audio avec ses trois couches de codage Layer I, Layer II (Musicam), Layer III (.MP3) fut achevée officiellement en 1992 et constitua la première partie du MPEG-1, le premier travail du groupe MPEG, groupe à l'origine de la norme internationale ISO/CEI 11172-3, publiée en 1993.
Le travail sur l'audio MPEG se termina en 1994 et constitua la seconde partie (MPEG-2) de la norme internationale ISO/CEI 13818-3, publiée pour la première fois en 1995.




Décembre 2009
BRAWN (Ross —)
Ferrari, Brawn GP, 2009 puis Mercedes-Benz
             
•   •   •
•
Sept ans directeur technique
chez Ferrari
Casse sa tirelire
L'ex-écurie Honda et deux piotes : Jenson Button et Rubens Barichello.
Le chassis est de lui. Le moteur de Mercedes. Sponsor : MIG et Virgin
Jenson Button
Histoire. C'est l'histoire d'un homme d'innovation qui a commencé comme apprenti-fraiseur qui s'est payé une écurie de course de F1 avec les primes de ses victoires chez Ferrari, en rachetant cette écurie à Honda et en réussissant un doublé dès son premier grand prix, grâce des déflecteurs d'un nouveau profil aérodynamique (discipline dans laquelle il est auto-didacte. Etc.
Première saison : Champion du monde des constructeurs avec sa BGP 001, et Jenson Button, champion du monde des pilotes.
Préoccupation actuelles : tirer des leçons de la saison 2009 et préparer dès maintenant la BGP 002 pour le prochain prix d'Abu Dabi en février 2010
Tag : innovation épisodique
      
o
      
Pour mémoire (Wikipédia)
Né en 1954 à Manchester, ingénieur — aérodynamicien — autodidacte. Il est surtout connu pour son implication en Formule 1, notamment au sein de la Scuderia Ferrari dont il a été le directeur technique de 1997 à 2006. De novembre 2007 à mars 2008, il a été le directeur de l'écurie Honda Racing F1 Team. Le 5 mars 2009, suite au retrait de l'écurie japonaise pour raison économique et après plusieurs semaines de négociations, il a participé au rachat de l'équipe désormais baptisée Brawn GP1.
Biographie
Après avoir travaillé près de 5 ans à l'Établissement de recherche atomique d'Harwell, Ross Brawn intègre le milieu du sport automobile en 1976, en tant que mécanicien chez March Engineering, en Formule 3. En 1978, il rejoint la jeune écurie de Formule 1 Williams, toujours en tant que mécanicien, avant de gravir progressivement les échelons, jusqu'à devenir l'un des principaux aérodynamiciens de l'écurie. En 1985, Brawn quitte Williams pour rejoindre l'écurie anglo-américaine FORCE de Carl Haas, toujours en tant qu'aérodynamicien. L'aventure est de courte durée puisque l'écurie sombre à la fin de la saison 1986. Brawn est alors engagé par Arrows qui vient de limoger ses deux derniers designers et est chargé cette fois de totalement concevoir la nouvelle Arrows A10 de 1987.
Les bons résultats des Arrows conçues par Brawn (A10, A10B et A11) attirent l'attention sur lui et en 1989, il est recruté par Tom Walkinshaw pour prendre la tête du programme technique TWR Jaguar dans le championnat du monde des sports-prototypes, alors à son apogée. Le travail de Brawn chez Jaguar se conclut par un titre de champion du monde à l'issue de la saison 1991. En fin d'année, il quitte Jaguar pour, toujours à l'initiative de Tom Walkinshaw, rejoindre l'écurie de Formule 1 Benetton, en tant que directeur technique. Sous son impulsion, les Benetton (conçues par Rory Byrne et pilotées par Michael Schumacher) progressent rapidement dans la hiérarchie, jusqu'à remporter les titres mondiaux des pilotes en 1994 et 1995, ainsi que celui des constructeurs en 1995. Mais à l'issue de la saison 1995, le trio gagnant de Benetton se sépare puisque Schumacher quitte Benetton pour rejoindre Ferrari, tandis que Byrne décide de faire valoir ses droits à la retraite. Brawn ne suit pas Schumacher chez Ferrari et reste une saison supplémentaire chez Benetton, sans grande réussite dans la mesure où les pilotes Jean Alesi et Gerhard Berger ne remportent pas une seule course.

Ferrari
C'est finalement au cours de l'hiver 1996-1997 que Brawn prend à son tour à la direction de Ferrari, où il remplace John Barnard à la direction technique. Il est rejoint quelques mois plus tard par Rory Byrne, sorti de sa retraite. Ainsi reconstitué sous la direction de Jean Todt, le trio ne tarde pas à remettre la Scuderia Ferrari sur la voie du succès. Après un titre de champion du monde des constructeurs en 1999, Ferrari remporte les championnats pilotes et constructeurs de 2000 à 2004, réalisant une des plus fortes dominations de l'histoire de la Formule 1. Même si cela ne représente qu'une petite partie de sa fonction de directeur technique, il se fait surtout connaître du grand public pour sa présence sur le muret des stands lors des Grand Prix, où il élabore des stratégies de course gagnantes pour ses pilotes.

  Carrière
À l'issue de la saison 2006, Brawn a décidé de quitter ses fonctions au sein de la Scuderia, pour prendre une année sabbatique. Étant l'une des personnalités les plus convoitées du milieu de la Formule 1, les spéculations sur son avenir ont été nombreuses. En novembre 2007, il rejoint l'écurie Honda F1 au sein de laquelle il occupe le poste de directeur technique mais également la direction sportive aux côtés de Nick Fry. L'expérience est de courte durée puisqu'au mois de décembre 2008, en raison de la crise économique et après une saison catastrophique, Honda décide de mettre un terme à son implication en Formule 1. Après plusieurs semaines de négociation avec Honda, Brawn et d'autres membres de l'équipe se portent acquéreur en mars 2009 de la structure de Brackley, désormais rebaptisée Brawn GP2, qui réalise le doublé lors du 1er Grand-Prix de la saison à Melbourne.
Chronologie
1978-1984: Williams : Mécanicien-Aérodynamicien
1985-1986: FORCE : Aérodynamicien
1986-1989: Arrows : Directeur technique
1989-1991: Jaguar (Sport-Protos) : Directeur technique
1992-1996: Benetton: Directeur technique
1997-2006: Scuderia Ferrari : Directeur technique
2007-2008: Honda Racing F1 Team : Directeur sportif et technique
Depuis 2009: Brawn GP F1 Team : Copropriétaire

Palmarès
7 titres de champion du monde des constructeurs de Formule 1 en tant que directeur technique
6 chez la Scuderia Ferrari : 1999, 2000, 2001, 2002, 2003, 2004.
1 chez Benetton: 1995
2 titres de champion du monde des constructeurs de Formule 1 en tant que mécanicien-aérodynamicien
2 chez Williams : 1980, 1981
1 titre de champion du monde des voitures de sport (WSC) avec Jaguar en 1991

Salaires
Dans l'équipe de Formule 1 Benetton : 400 000 dollars par an.
dans l'équipe de Formule 1 Ferrari : 1,60 million de dollars par an (à son arrivée en 1997).
dans l'équipe de Formule 1 Ferrari : 6 millions de dollars par an (pour la période 2004-2006 son salaire étant indexé aux titres de Champion du monde de Formule 1 du septuple champion du monde Michael Schumacher).
fin 2006, Ross Brawn refusa un salaire de 8 millions d'Euros car il souhaitait prendre une année sabatique.
o
      
La Brawn BGP 001
Pour mémoire (Wikipédia)   .

Concepteur Ross Brawn
Jörg Zander (Dessinateur en chef)
Équipe Brawn GP Formula One Team
Spécifications techniques
Châssis Monocoque moulée en fibre de carbone et d'aluminium en nid d'abeille
Nom du moteur Mercedes-Benz FO 108W
Cylindrée 2 400 cm³
Configuration V8 à 90°, limité à 18 000 tr/mn
Position du moteur arrière
Électronique Boîtier électronique Magneti-Marelli
Système de Freinage Disques et plaquettes en carbone, étriers et maîtres-cylindres
Pneumatiques Bridgestone / jantes BBS
Partenaires Virgin
Histoire en compétition
Début Le 29 mars 2009 au GP d'Australie
Courses Victoires Pole Meilleur tour
13 8 4 4
Championnat constructeur 1er
Championnat pilote Jenson Button : 1er
Rubens Barrichello : 2e
La Brawn BGP001 est la monoplace de Formule 1 engagée par l'équipe Brawn GP Formula One Team dans le championnat du monde de Formule 1 2009. Elle était destiné à être la Honda RA109, mais suite à la vente de Honda F1 à Ross Brawn elle reçoit le nom de baptême BGP 001. Elle a effectué ses premiers roulages le vendredi 6 mars 2009 à Silverstone et sera officiellement présentée à la presse le lundi 9 mars 2009, à Barcelone en Espagne. Cette monoplace tient compte des modifications de règlements introduites en 2009 et présente un aileron avant élargi, un aileron arrière rétréci et relevé et des pneus slicks.
Ses pilotes sont le Britannique Jenson Button et le Brésilien Rubens Barrichello.

 

Historique
Dans son développement initial, la Honda RA109 était déclinée en deux versions : l'une équipée du SREC, l'autre non. Honda, qui souhaitait revenir au sommet en 2009, avait investit plus de 150 millions de dollars dans la conception de la voiture, ce qui en fait la monoplace la plus chère du plateau. Après l'annonce du retrait de l'équipe en décembre 2008, les ingénieurs abandonnèrent le modèle avec SREC et équipèrent le deuxième châssis d'un nouveau package aérodynamique adapté au moteur Mercedes. Selon les ingénieurs de Brawn GP, le moteur Mercedes est à régime équivalent au moins 25 cv plus puissant que le moteur Honda d'origine.
Le 6 mars 2009, jour même de la création de l'écurie, Jenson Button prend, sur le circuit de Silverstone, le volant de la BGP 001 vierge de tout sponsor : bien que Honda ne soit plus aux commandes, l'entreprise japonaise continue à assurer le financement de la nouvelle écurie le temps de trouver de nouveaux commanditaires, ce qui permet à l'équipe de se libérer de ces tracas financiers en début de saison.
Le lundi 9 mars, Brawn GP entame une session de quatre journées d'essais à Barcelone qui concordent avec sa présentation officielle. Ces séances d'essais laissent entrevoir rapidement le fort potentiel de la monoplace. Dès le premier jour, Button réalise le quatrième temps et n'a à déplorer qu'un léger souci de boîte de vitesses. Le lendemain, Barrichello réalise le troisième temps absolu sans aucun souci de fiabilité. Le troisième jour des essais, Button domine nettement la concurrence en réalisant le meilleur temps (Barrichello fera de même le lendemain), temps inférieur de plus d'une seconde à la Ferrari F60 de Felipe Massa. Fernando Alonso déclare même : « On ne sait pas combien d'essence ils transportent, mais nous, même en roulant sans essence, nous n'arriverions pas à faire ces temps. Ils sont un pas devant nous. Leur voiture est très élaborée, aux formes très définies et avec un aileron avant très travaillé, comme la partie arrière ». Ceci était un signe précurseur démontrant que la voiture est bien née dès le départ.